genevoiserie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIXe siècle) De Genève, avec le suffixe -erie.
Le mot est apparu au XIXe siècle, à la suite des troubles qui ont accompagnés la tentative de retour au pouvoir de James Fazy[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
genevoiserie genevoiseries
\ʒə.nə.vwa.zʁi\

genevoiserie \ʒə.nə.vwa.zʁi\ féminin

  1. Situation politique compliquée ou absurde se passant dans le canton de Genève. Le mot est utilisé en Suisse à l'extérieur du canton, de façon péjorative, pour indiquer que ces situations sont plus fréquentes à Genève qu'ailleurs.
    • Genevoiserie — (…) Après une sérieuse engueulade ponctuée d’insultes, Eric Stauffer a jeté un verre d’eau sur Pierre Weiss. Il s’est ensuite approché du député, prolongeant l’altercation et faisant bomber le torse aux autres députés. — (Stéphanie Germanier, C’est la tempête après le verre d’eau à Genève, lematin.ch, février 2012)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Radio Suisse Romande, 19 juin 2010, Genève, ses “Genferei” et ses liens avec la Confédération: "C’est au XIXe siècle qu’apparait également la notion de “Genferei”, désignant les situations politiques inextricables dont seule Genève semble avoir le secret.