ghosting

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XXIe siècle) Issu de l'expression anglaise ghosting, construite par un néologisme sémantique de la forme -ing du verbe to ghost, littéralement « l'action de se transformer en fantôme ».

Nom commun [modifier le wikicode]

ghosting \ɡos.tiŋ\ masculin invariable

  1. (Anglicisme) (Néologisme) (Sociologie) Technique de rupture qui consiste à interrompre toute communication avec l'autre partie, en cessant de répondre aux appels, SMS, messageries, courriers postaux, etc.
    • Il ne répond plus à vos textos, il filtre vos appels… Attention, vous êtes peut-être victime de ghosting. — (Apolline Henry, Le ghosting, la rupture 2.0, femmeactuelle.fr, 6 août 2015 → lire en ligne)
    • Si le ghosting des années 90 symbolisait un élan romantique, celui de 2016 est tout le contraire -en reposant d’emblée sur un paradoxe : alors que le suffixe « -ing » suggère une action, le nouveau « ghosting » est l’acte de ne rien faire du tout. Comme son nom l’indique — ghost veut dire fantôme — il s’agit d’une pratique numérique consistant à faire le mort, couper une communication numérique sans un « au revoir » et sans retour. — (Jean-Philippe Louis, Numérique : les réseaux sociaux hantés par le « ghosting », lesechos.fr, 13 avril 2016)
    • Ils semblent tout amoureux, ne donnent aucun signal négatif, puis disparaissent du jour au lendemain. Qui sont ces adeptes du « ghosting » ?— (Camille Destraz, Le « ghosting », ou l'art de larguer son amour sans explication, letemps.ch, 22 janvier 2016 → lire en ligne)
    • Une séparation en forme de disparition numérique… Bienvenue dans l’ère du ghosting, où l’on n’hésite plus à faire le mort derrière son écran pour quitter l’autre sans explications. — (Laureen Parslow, De plus en plus de gens rompent sans aucune explication, madame.lefigaro.fr, 20 septembre 2015 → lire en ligne)
  2. (Anglicisme) (Électronique) Dédoublement, incapacité du contrôleur d'un périphérique à matrice (un clavier, le plus souvent) à déterminer quelles touches sont enfoncées lorsqu'au moins trois le sont en même temps. Il en résulte soit une mauvaise décision du contrôleur (ordonnant par exemple l'affichage d'un z à la place d'une s), soit le rejet des entrées incomprises (souvent associé à un signal sonore).

Synonymes[modifier le wikicode]

Électronique :

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Électronique :

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]