gigite

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Abréviation par répétition de agite  (information à préciser ou à vérifier).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gigite gigites
\ʒi.ʒit\

gigite \ʒi.ʒit\ féminin

  1. (Rare) (Familier) Petite agitation.
    • Le rotor de queue va avoir la gigite (la raison pour laquelle j’ai baissé le gain à 32 %). — (www.france-helico.com)
  2. (Désuet) (Nosologie) Blennorragie.
    • Devant le London Hospital […] ils ragotent toujours infini, dans le fond du brouillard, de leurs varices et de leurs gigites. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Guignol’s band, volume 3, Denoël, Paris, 1944, p. 155)[1]
  3. (Désuet) (Nosologie) (Bourgogne) Maladie de peau.
    • Le refrain d’une de ses rengaines favorites […] avait des résonances surréalistes, bien avant que ce mouvement fût en germe :
      Oye ! Oye ! j’avais la pécole…
      La gigite et le vezou !…
      Avoir la peau du ventre qui se décolle…
      C’est un plaisir très doux…
      — (Albert Simonin, Confessions d’un enfant de La Chapelle, Gallimard, 1977)
    • Elle travaillait pour la cousine Norine, aussi bien que pour le plus galeux des commis dévorés par la gigite, le vezou ou la bourbouille. — (Henri Vincenot, La Billebaude, 1978, p. 79)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Gilles Roques, « Note sur deux mots céliniens : chtir et gigit(t)e », p. 553-560 ; in Anja Overbeck, Wolfgang Schweickard et Harald Völker (dir.), Lexicon, Varietät, Philologie, 2011