girie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Origine inconnue ;
peut-être du latin gyrus, « cercle, tour » ;
pourrait plus vraisemblablement venir du nom de l'abbé de Giry, de l'Académie française — (explication donnée par sa cousine : Blanche-Joséphine de Corcelle, comtesse Roederer : Notice et souvenirs de famille, Lyon-Claesen, Bruxelles, 1899, p. 205 : « connu par ses ouvrages de piété et par les gémissements un peu trop tendres qui étaient le caractère de son éloquence ».)

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
girie giries
\ʒi.ʁi\

girie \ʒi.ʁi\ féminin

  1. (Vieilli) Plainte hypocrite, jérémiade ridicule.
    • Faire des giries. Quelle girie !
  2. (Au pluriel) Ensemble de manières, de façons dans le langage ou le maintien.
    • M'embêtent-ils avec leurs giries ? dit tout bas Bancroche à son compagnon. — (Charles de Bernard, le Gentilhomme campagnard, 1846, II, § 20)
    • Mais l’orgueil de Mme Giry était tel que cette célèbre ouvreuse (je crois bien que c’est de son nom que l’on a fait le mot bien connu dans l’argot des coulisses : « giries ». Exemple : une artiste reproche à une camarade ses potins, ses papotages ; elle lui dira : « tout ça, c’est des giries »), que cette ouvreuse, disons-nous, s’imaginait être connue de tout le monde. — (Gaston Leroux, Le Fantôme de l'Opéra, 1910)
    • Les gonzes me suivent et voilà les magnes et les giries avec Lange, le patron de la boîte : tout ça rapport à la police et rapport au prix. — (Francis Carco, Jésus-la-Caille, Deuxième partie, ch. VI, Le Mercure de France, Paris, 1914)
    • Les sœurs vous traitent plus bas qu’tout. Elles vous insultent ou bien quand une détenue les écoute et va faire ses giries à la chapelle d’vant la sainte Vierge des filles, c’est à s’marrer. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
  3. (Désuet) (Rare) Action de tourner.
    • Écoutez-moi; je vais vous donner un conseil : adorez-vous. Je ne fais pas un tas de giries, je vais au but, soyez heureux. — (Victor Hugo, Les Misérables, tome V, livre sixième, chapitre II, Jean Valjean a toujours son bras en écharpe)
    • En trombe déferlait d’abord le Magnificat pour dégénérer peu à peu en une grêle girie et il n’était pas jusqu’au Regina Cœli qui n’éclatât comme une parade de cirque […] — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 412)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]