glapissant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De glapir.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin glapissant
\ɡla.pi.sɑ̃\

glapissants
\ɡla.pi.sɑ̃\
Féminin glapissante
\ɡla.pi.sɑ̃t\
glapissantes
\ɡla.pi.sɑ̃t\

glapissant \ɡla.pi.sɑ̃\

  1. Qui glapit.
    • Elle parlait d’un ton glapissant.
      « J'ai reconnu le soir le coq infortuné
      Qui m'avait le matin, à l'aurore naissante,
      Réveillé brusquement de sa voix glapissante. »
      — (Joseph Berchoux, La Gastronomie, chant III, 1801)
    • Et les voix criardes, aiguës, glapissantes, formaient une clameur continue et sauvage […]. — (Guy de Maupassant, La ficelle, dans: Les Contes normands)
    • Certains sont simplement drôles , comme ce perroquet de Robespierre qui, chaque fois qu'on prononçait le nom de son maître criait d'une voix glapissante : « Chapeau bas ! Vive la République ! » Ensuite il entonnait la « Marseillaise » […]. — (Robert Delys, L'esprit des bêtes, dans L'Impartial n° 14948 du samedi 5 octobre 1929, p. 1)
    • Il y a un trafic de passants, de fêtes, de ces enterrements arabes glapissants qui trottent comme des champions de marche. — (Paul Nizan, Aden Arabie, chap. IX, Rieder, 1932 ; Maspéro, 1960)

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe glapir
Participe Présent glapissant
Passé

glapissant \ɡla.pi.sɑ̃\

  1. Participe présent du verbe glapir.