gobeur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De gober, avec le suffixe -eur.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gobeur gobeurs
\ɡɔ.bœʁ\

gobeur \ɡɔ.bœʁ\ masculin (pour une femme on dit : gobeuse)

  1. Personne qui gobe.
  2. (Figuré) (Familier) Personne qui croit facilement tout ce qu’on lui dit, gobet, crédule.
    • C’est une invention [...] tout simplement des journalistes, qui ont fait avaler cette énorme pilule au public, toujours gobeur ! — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, L’Agent secret, 1911, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 1, page 960)
    • Il aura fait croire aux Parisiens gobeurs qu’il était célèbre en Provence et aux gens de son village toulonnais qu’il était célèbre à Paris. Cette imposture à deux compartiments le caractérise tout entier, avec sa double et parfaite ignorance de la langue d’oc et du langage français. — (Léon Daudet, Souvenirs littéraires – Fantômes et Vivants, Grasset, 1914, réédition Le Livre de Poche, page 27)
    • Ton Agster et les autres ne sont que des escroguignols, des égareurs, des champignons maudits qui hallucinent une flopée de gobeurs dans ton genre ! — (Denis Guelpa , Le bâtard de Calvin, L'Âge d'Homme, 1988, page 118)

Dérivés[modifier le wikicode]

  • gobeur de mouches (personne qui s’en va le nez en l’air, la bouche ouverte et semble vouloir avaler les mouches qui volent)

Anagrammes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]