gofio

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’espagnol gofio

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gofio gofios
\Prononciation ?\

gofio \Prononciation ?\ masculin

  1. (Cuisine) Sorte d'aliment, à base de céréales grillées, originaire des Canaries.
    • Nous avons parlé du gofio , nourriture des anciens Guanches, c'est encore celle des habitans de la campagne; ils font le gofio non-seulement avec de l'orge, mais encore avec du blé & du maïs, qu'ils emploient ou séparément ou conjointement. — (Jean René Antoine de Verdun de la Crenne, Jean Charles de Borda & Alexandre Guy Pingré, Voyage fait par ordre du roi en 1771 et 1772, en diverses parties de l'Europe, de l'Afrique et de l'Amérique, chap. 5 : Opérations faites pendant notre séjour à Ténériffe, Paris : Imprimerie royale, 1778, vol. 1, p. 101)
    • Le gofio est pour le paysan canarien ce qu'est le macaroni pour les lazzaroni, le riz pour les Indiens, la banane pour les Nègres, la pomme de terre pour l'Irlandais. Le gofio se compose de farine d'orge ou de blé, fortement torréfiée, et délayée dans de l'eau par les plus pauvres, dans du lait par ceux qui le sont moins. — (Marie-Armand-Pascal D' Avezac, Iles de l'Afrique, dans la collection L'Univers : Histoire et description de tous les peuples, Paris : chez Firmin Didot frères, 1848, p. 144)
    • L'aliment quotidien du peuple des Canaries, le gofio d'aujourd'hui, une pâte faite de grains grillés, salés et broyés suivant l'ancienne méthode guanche, s'appelait autrefois ahorén ; aghroum signifie « pain » dans tous les dialectes berbères du Maroc. — (Frédéric Weisgerber, Huit jours à Ténériffe, dans la Revue générale des sciences pures et appliquées, Paris : Doin, 1905, vol.16, pp. 1040)
    • À la Grande Canarie, le gofio désigne exclusivement la farine de maïs grillé jusque dans les années 1970, tandis qu'à Tenerife, il se réfère à la farine de blé mélangée à des pois chiches à La Palma, et d'orge dans les îles arides de Lanzarote et de Fuerteventura. — (Laurence Bérard & Phlippe Marchenay, Les gaudes en Bresse : Pratiques techniques et consommation, chap. 11 de Couscous, boulgour et polenta: transformer et consommer les céréales dans le monde, sous la direction de Hélène Franconie, Monique Chastanet & François Sigaut, éd. Karthala, 2010, p. 192, note 3)
  2. (Par analogie) Sorte d'aliment plus ou moins similaire.
    • Au cas où on ne le saurait pas, c'est de la farine de pois chiches moulue très fin et qui additionnée de sucre faisait les délices des enfants argentins de mon temps. Il y en a qui prétendent que le gofio se fait avec de la farine de maïs mais il n'y a que le dictionnaire de l'Académie espagnole pour soutenir pareille chose et dans ces cas-là on sait ce que ça veut dire. Le gofio est une poudre brunâtre vendue dans des petits sacs en papier, que les enfants engloutissent et qui provoque des symptômes pouvant aller jusqu'à l'asphyxie. — (Julio Cortázar, Un Certain Lucas, traduit de l'espagnol (Argentine) par Laure Bataillon , Éditions Folio (Gallimard), 2014)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • gofio sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg