gonarque

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Corruption du latin conarachne, composé de conus (« cône ») et de arachne (« cadran solaire ») avec l’influence du grec γωνία, gônía (« angle »), γόνυ, gónu (« genou ») ; voir engonate et les citations ci-dessous.
Le mot latin étant féminin, il parfois donné comme tel en français[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gonarque gonarques
\gɔ.naʁk\

gonarque \ɡɔ.naʁk\ masculin

  1. (Antiquité) Sorte de cadran solaire conique.
    • Les auteurs cités plus haut, et quelques autres, nous ont encore laissé un certain nombre d'horloges de leur invention, comme le gonarque, l'engonate, l'antiborée. — (Vitruve, De l'architecture)
    • Gonarche. M. Perraut, sur le chap. 9 du liv. IX de Vitruve, croit que le gonarque étoit un cadran fait sur des superficies différentes, dont les unes étant horizontales, les autres verticales, les autres obliques, faisoient plusieurs angles ; ce qui donna occasion d'appeler ces sortes de cadrans, gonarques, du mot grec γόνυ, genou ou γωνία, angle. — (« gonarque », dans [Jésuites de] Trévoux, Dictionnaire universel françois et latin, 1704–1771 → consulter cet ouvrage)
    • A l'égard du gonarque & de l'angonate, on voit par leurs noms qu'il est question d'angles, & que ces cadrans étoient sans doute différemment inclinés à l'égard de l'horizon ou du méridien. — (Histoire de l'astronomie moderne, 1779)

Variantes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]