gorillage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De gorille avec le suffixe -age.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gorillage gorillages
\gɔ.ʁi.jaʒ\

gorillage \ɡɔ.ʁi.jaʒ\ masculin

  1. Quelque chose réalisé comme le ferai un gorille dans l’imagerie populaire : brutalement, sans précision, sans réflexion.
    • On rit de bon cœur en assistant, une fois de plus, au gorillage de l’affectation pédante et de l’hypocrisie puritaine que stigmatise Molière dans Les Femmes savantes. — (Contre savantasses et faux-culs, le 26 avril 2007 sur carnetsdejlk.hautetfort.com)
    • A propos de ce roman satirique dont le titre désigne la ville américaine typique où il se passe, par référence évidente au feuilleton Dallas, l’auteur affirme que sa composition l’a beaucoup amusé, notamment par le gorillage des stéréotypes de la culture de masse auquel il se livre. « Le roman n’a pas manqué d’être conspué par mes détracteurs, qui font leur devoir comme je fais le mien. Ils ont donc aboyé: Calamity Gore ! Il salit la Nation... Mais le public, lui, a plutôt bien marché. Et puis figurez-vous que j’ai eu droit à l’enthousiasme des femmes de la prison de Lima, au Pérou. N’est-ce pas une reconnaissance enviable ? » — (Jlk (pseudonyme), Gore Vidal à l’ananas, le 23 octobre 2010 sur talent.paperblog.fr)
    • Bon dzo, Tant qu’on est dans les vacheris[sic], qui se souvient encore de « La vache à mille francs », ce gorillage de la « Valse à mille temps » de Jacques Brel ? — (Gilberu (pseudonyme), Sujet La vache !!!! sur http://le-forum-du-n.forumotions.net, le 6 septembre 2012)

Traductions[modifier le wikicode]