gosseux

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du verbe gosser, auquel est adjoint le suffixe -eux.

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
gosseux
\gɔ.sø\

gosseux \ɡɔ.sø\ masculin (pour une femme, on dit gosseuse, mais ce mot est plus rare)

  1. (Québec) (Familier) (Parfois péjoratif) Sculpteur sans prétention.
    • En 1991, à Montmagny, Jean-Paul Riopelle n’a pas craint de participer à une exposition en duo avec Jean-Julien Bourgault, le sculpteur traditionnel et populaire de Saint-Jean-Port-Joli. Il n’y a rien comme cette rencontre d’un peintre dont la réputation internationale s’était obscurcie et d’un gosseux provincial au bord des larmes pour nous rappeler que l’avenir de l’œuvre tout entière de Jean-Paul Riopelle se jouera dans le regard de ceux qui ont vu naître ce trop-plein de l’art populaire […]. — (L'aut'journal, février 2003)
  2. (Québec) (Familier) (Parfois péjoratif) Personne qui exerce une activité créatrice sans prétention.
    • Je ne suis pas un sculpteur, plutôt un gosseux de bois.
    • J'ai déjà entendu un auteur-compositeur-interprète dire qu’il était un « gosseux de chansons ». — (François Parenteau,L'actualité, 15 décembre 2005)
  3. (Québec) (Familier) (Parfois péjoratif) Personne qui perd son temps par un excès de minutie ou en se consacrant à une activité futile.
    • « Je ne suis pas un gosseux, explique le natif de Trois-Rivières. Je refais les prises jusqu'à temps que ça soit correct, mais il ne faut pas que ça prenne trop de temps. Je ne suis vraiment pas perfectionniste. J'aime mieux la scène, c’est là que tu peux te lâcher lousse! » — (Le Devoir, 7 avril 2006)

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]