goudronné

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : goudronne

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De goudron.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin goudronné
\ɡu.dʁɔ.ne\

goudronnés
\ɡu.dʁɔ.ne\
Féminin goudronnée
\ɡu.dʁɔ.ne\
goudronnées
\ɡu.dʁɔ.ne\

goudronné masculin

  1. Qui est recouvert de goudron.
    • L’immense radeau, couvert d’un toit goudronné que supportent des colonnes de bois, est relié à l’île charmante de Croissy par deux passerelles […] — (Guy de Maupassant , La femme de Paul, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 221.)
    • […] ; auprès d'elles, s’élève encore un cajibi boche, de bouleau non équarri et de papier goudronné.... Tout cela est triste, mortellement triste… — (Capitaine Humbert, La division Barbot, éd. Hachette, 1919, p. 150)
    • L’usine […] était également outillée pour transformer le papier d’emballage en papier goudronné, entoilé, armé, huilé et paraffiné, à usage industriel. — (Yannick Holtzer, Les Papeteries Mougeot : paysages et impacts d’une industrie située en milieu rural, Journées d’études vosgiennes, 2005)
    • Les hommes entrèrent dans la salorge où l’on servait du café sur le fond goudronné d’une ancienne barque de pêche devenue table. — (Jean-Paul Delessard, La Vie d’Elsa, Mon Petit Éditeur, 2016, p. 308)
  2. (Par analogie) Qui est couvert d’asphalte, de bitume ou de l’un de ses composés.
    • Avant 1987, la route pavée en provenance de Stephenville s'arrêtait à Lourdes, tandis que ses prolongements vers La Grand’Terre au sud et L’Anse-à-Canards au nord n'étaient que des chemins de terre, parfois goudronnés, toujours pleins d'ornières. — (Gary Reginald Butler, Histoire et traditions orales des Franco-Acadiens de Terre-Neuve, Québec : Éditions du Septentrion, 1995, p. 46)
  3. (Figuré) Très sombre, comme tanné.
    • Ses pieds sont des cornes dures, écaillées, ses mains des battoirs raboteux, sa peau goudronnée et nuancée de mille plaies et trouée de mille crevasses. — (Jacques Arago, Souvenirs d’un aveugle : Voyage autour du monde, Tome premier, Hortet et Ozanne, Paris, 1839, p. 60)
    • C’était un vieux marin, basané, goudronné, qui avait doublé trois fois le cap Horn et neuf fois le cap de Bonne-Espérance, et qui avait horreur de la terre autant que les chats ont horreur de l’eau froide. — (Alfred Assollant, Aventures merveilleuses mais authentiques du capitaine Corcoran, Deuxième partie, 1867 ; 9e édition, Librairie Hachette et Cie, Paris, 1898, ch. I, p. 5)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe goudronner
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
goudronné

goudronné \ɡu.dʁɔ.ne\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe goudronner.