goujat

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’occitan gojat (« serviteur, valet »). Référence nécessaire

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
goujat goujats
\gu.ʒa\

goujat \gu.ʒa\ masculin

  1. (Moderne) Homme mal élevé et grossier, en particulier avec les femmes.
    • Des manières de goujat.
    • C’est un vrai goujat.
    • Quel misérable ! quel goujat !… quelle infamie ! se disait-elle. (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1867)
  2. (Désuet) Valet d’armée.
    • Lamachos se fit apporter par son goujat successivement la lance, la cuirasse, le bouclier de bronze, […] (Jeannine Boëldieu-Trevet, Commander dans le monde grec au Vème siècle avant notre ère : les armes de l’hoplite, Presses universitaires de Franche-Comté, 2007)
  3. (Par extension) Personne qui est au service de quelqu’un.
    • Nous parlons du petit François en apprentissage chez un mécanicien de Montivilliers. Mais il ne lui rapporte pas le peu qu’il ferait s’il était goujat de ferme. (A. Gide, Journal, II, 1926-1950, Gallimard, Pléiade, 1996, page 249)

Note : Le féminin goujate existe, d’un emploi rare.

Synonymes[modifier]

homme grossier :

valet d’armée :

Antonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Variantes[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

  • Mieux vaut goujat debout qu’empereur enterré

Traductions[modifier]

Homophones[modifier]

Références[modifier]

  • [1] GODEFROY, p. 317
  • [2] (Nathalie Istasse, Le chevalier Ulrich Von Hutten et le pédagogue moraliste Joannes Ravisius Textor : regards croisés sur les misères auliques, Bibliothèque royale de Belgique, p. 13.)

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin goujat
\gu.ʒa\
goujats
\gu.ʒa\
Féminin goujate
\gu.ʒat\
goujates
\gu.ʒat\

goujat \gu.ʒa\

  1. Qualifie des manières brutes, sans éducation.
    • à l’entrée de l’établissement, le mari goujat a en effet répondu au traditionnel «Puis-je vous débarrasser ?» de l’hôtesse des lieux par un odieux : «oui, de Madame». (Marc Escayrol)

Synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Références[modifier]

Voir aussi[modifier]

Occitan[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’hébreu גּוֹיָה, goya (« servante chrétienne »), féminin de גּוֹי (« nation », « peuple »), et du suffixe -at. [1] [2] [3]
Ou dérivé de l’occitan goujo (« truie ») et du suffixe -at.[4]
Note[modifier]

«Et c’est alors à trois noms du porc que nous avons affaire : ceux en gor-/ gour-, en /gouin-/gougn- et en gouy-/ gouj-. Or, on ne peut manquer de noter à quel point ils se ressemblent formellement.» [4] pourrait expliquer la palette étendue des formes graphiques encore élargie par une consonance phonétique locale du type /go, /gu ou encore /godj, /godz, …
Au final, l’habit collant à l’image du moine, le langage populaire a vraisemblablement assimilé les deux étymons.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
goujat
\Prononciation ?\
goujats
\Prononciation ?\

goujat \Prononciation ?\

  1. Enfant, garçon
    • I avio un cop un ome e uno fenno qu'agégoun un goujat e l'apégoun Jan. (Conte Jan de Calès, Revue Folklore de l'Aude, n°9, p. 156)
  2. Serviteur, valet Référence nécessaire
    • Lo bèl de nouno es ma soulo déstinat, pérqué cap de goujat né boli dé iéou. (la bestio)

Variantes[modifier]

Références[modifier]