goulu

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De goule, aujourd'hui gueule, avec le suffixe -u.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin goulu
\gu.ly\
goulus
\gu.ly\
Féminin goulue
\gu.ly\
goulues
\gu.ly\

goulu \gu.ly\ masculin

  1. Qui aime à manger, qui mange avec avidité.
    • Toutes les femmes semblent échappées d'un carême ; elles se jettent à la viande, goulues; et pleines, et repues, elles laissent négligemment échapper « qu'un rien les indigestionne. » — (Edmond de Goncourt & Jules de Goncourt, Histoire de la société française pendant le directoire, 1864, 3e éd.p.189)
    • Pourtant, si l’on avait l’art
      De m’accommoder au lard
      Un bon plat de ces lentilles,
      Si petites, si gentilles,
      J'aurais le tort qu’Ésaü
      A eu, Aussi goulu que velu.
      — (Arm. Gouffé, Chanson.)
  2. (Par extension) Gourmand à l’excès.
    • Sous la moustache blonde du grand gaillard, ses lèvres goulues cherchaient la bouche voluptueuse, cependant que l’autre, sans s’attarder à des bagatelles inutiles et connaissant la valeur du temps, troussait vigoureusement les jupes. — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Donnez-moi cette main qu’il ne baisera plus, Je veux la dévorer de mes baisers goulus. — (Paul Scarron, D. Japhet d’Arm. III, 4.)
    • C'est que chacun n'a pas cette amitié goulue Qui n'en veut que pour soi. — (Molière, Éc. des femmes, II, 3.)

Dérivés[modifier le wikicode]

  • pois goulu, espèce de pois dont on mange les cosses

Synonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin goulu
\gu.ly\
goulus
\gu.ly\
Féminin goulue
\gu.ly\
goulues
\gu.ly\

goulu \gu.ly\ masculin

  1. Personne vorace.
    • Il n'avait qu’un œil, le goulu, Et duquel il ne voyait goutte. — (Paul Scarron, Virg. III. — cité par Littré)
    • Et puis, il y avait Carmen. Cette blonde fille confortable était une goulue d'amour qui, en dépit de son nom fleurant les Espagnes, — ollé! ollé! — sortait d'une cagna vermoulue de l'antique et respectable cité Jeanne d'Arc. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 88)
    • Ça intimide, une goulue, ça panique les sens. — (San-Antonio, Béru-Béru, Éditions Fleuve noir, 1970, chap. 3)
  2. Animal sauvage de Laponie et de Moscovie.
  3. Nom vulgaire de l'anguille.

Dérivés[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]