goupillon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De goupil, le nom médiéval du renard car il était garni d’une queue de renard.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
goupillon goupillons
\gu.pi.jɔ̃\
Un goupillon chrétien. (1)
Différent goupillons pour le nettoyage des bouteilles. (2)
Goupillon d'arme. (6)

goupillon \gu.pi.jɔ̃\ masculin

  1. (Christianisme) Petit bâton de bois ou de métal garni de poils rudes ou d’une boule percée de trous, qui sert à l’église pour prendre de l’eau bénite et pour la jeter sur les objets qu’on bénit, ou la présenter à quelqu’un.
    • Il aspergea d’eau bénite le corps et le cercueil sur lequel il traça la forme d’une croix avec son goupillon. — (Théophile Gautier, La Morte amoureuse, 1836).
    • C’était un petit enfant de chœur en soutane et surplis. À côté de lui, il y avait cette longue croix qu’on porte aux enterrements et le seau d’eau bénite avec le goupillon. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 111)
    • Qu'est-ce que tu veux ? Les filles, pour être heureuses, il leur faut tous les goupillons. Il ne s'esclafferait probablement pas : sa génération, vite couchée, mais aussi vite touchée, verbalement prude, ne comprenant plus cette sorte de rire. — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 174)
  2. Brosse qui sert à nettoyer les bouteilles.
  3. Bâton muni de poils dont les chapeliers se servent pour asperger la feutrière et le bassin.
  4. Grosse brosse utilisée par les cordiers pour étaler la colle.
  5. (Botanique) Synonyme de callistemon.
  6. (Militaire) Arme médiévale proche du fléau d'armes, avec plusieurs chaînes.
  7. (Par analogie) (Par plaisanterie) Arme qu’on brandit.
    • — Ma foi, je me moque bien de tous ces exorcistes, moi ! reprit le soldat ; je m’appelle Grand-Ferré, et il n’y en a pas beaucoup qui aient un goupillon comme le mien.
      Et, prenant la poignée de son sabre d’une main, il retroussa de l’autre sa moustache blonde et regarda autour de lui en fronçant le sourcil.
      — (Alfred de Vigny, Cinq-Mars, Michel Lévy frères, 1863)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]