gour

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : gour-

Français[modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom commun 1) Un gour (de l'occitan gorg (« gouffre, mare »), lui-même du latin gurges, « gouffre », « gosier »)
(Nom commun 2) Pluriel du mot arabe gāra, au pluriel gūr («même sens»). Le mot est francisé en 'gour et utilisé comme étant un singulier. On mentionne rarement gara en français.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gour gours
\ɡuʁ\
Gour d’une des grottes de Saint-Marcel-d’Ardèche

gour \ɡuʁ\ masculin

  1. (Géologie) Concrétion carbonatée (spéléothème) en forme de barrage en travers d’un écoulement souterrain.
  2. (Géologie) Trou d’eau dans la roche, généralement gardant l’eau en période sèche.
    • À l’extrémité de cette première salle, une étroiture donne accès à une deuxième salle, rectangulaire et haute, au sol fortement incliné d’un mur à l’autre, couvert de gours et encombré de piliers. — (Arnaud Lenoble, Alain Queffelec, Christian Stouvenot, « Grottes et abris de l’île de Saint-Barthélémy », Spelunca, numéro 126, juin 2012, p. 31)
  3. (Familier) (Argot) (Auvergne) Zone centrale du ventre chez les animaux. Par exemple, un chat se laissant caresser le ventre est dit « gourable », le gour représentant la zone la plus agréable au toucher chez l’animal.

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gour gours
\ɡuʁ\

gour \ɡuʁ\ masculin

  1. (Géographie) Au Sahara, petit plateau rocheux en forme de butte à pentes raides, isolé par l'érosion.
    • C’est Cegheïr-ben-Cheïkh, notre guide targui, celui qui dans trois jours va nous entraîner vers les plateaux inconnus du mystérieux Imoschaoch, à travers les hamadas de pierres noires, les grands oueds desséchés, les salines d’argent, les gours fauves, les dunes d’or mat que surmonte, quand souffle l’alizé, un tremblant panache de sable blême. — (Pierre Benoit, L’Atlantide, Albin Michel, 1920, p. 9-14)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Inspiré du Dictionnaire encyclopédique Quillet, Paris, 1934.

Prononciation[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • gour sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du vieux breton gur, mentionné dans le Catholicon.
À comparer avec gŵr en gallois, gour en cornique, fear en gaélique, uiros en gaulois, vir en latin (sens identique).

Nom commun [modifier le wikicode]

gour \ˈɡuːʁ\ masculin (pluriel goured, gourien, gourion)

  1. (Littéraire) Homme (être humain masculin).
  2. Personne, rien (usuel dans une négation).
  3. (Rare) Mari.

Dérivés[modifier le wikicode]

Cornique[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

À comparer avec les mots gour en breton, gwr en gallois, fear en gaélique, uiros en gaulois (sens identique).

Nom commun [modifier le wikicode]

gour \ˈɡuːʁ\ masculin (pluriel gwer)

  1. Homme (être humain masculin).
  2. Mari.