gourdin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Date à préciser) De l’occitan gordina, « corde servant à frapper les bagnards », dérivé de l'italien cordino, diminutif de corda, « corde »; sans doute influencé par le français gourd.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gourdin gourdins
\ɡuʁ.dɛ̃\

gourdin \ɡuʁ.dɛ̃\ masculin

  1. Gros bâton.
    • Il avait l’air d'un guignol dans sa boîte, avec ses lunettes rondes et ses petits bras. Il ne lui manquait qu'un gourdin. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Des coups de gourdin. — S’armer d’un gourdin. — Assommer quelqu’un avec un gourdin.
    • Arrivent alors les combats de titans que l’on attendait tous : Etna et Vénus se crêpent le chignon (ah ! ces fameux duels crypto-sado-maso à coups de fouet ! un délice…) tandis que Mars, armé d’un râteau, fait ce qu’il peut pour parer les coups de Vulcain, lequel, pour sa part, mériterait d'entrer dans le Guiness Book comme détenteur du record du plus gros gourdin de l’histoire du cinéma. (Chronique de Vulcain, Dieu du feu sur nanarland.com)
  2. (Vulgaire) Sexe de l’homme, pénis.
    • Quand le grand Jacques avait le gourdin au garde-à-vous, il pouvait suspendre un portemanteau avec costar et tout, ça flanchait pas. (Auguste Le Breton, Langue verte et noirs desseins)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]