gouvernement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIIe siècle) governement. Dérivé de gouverner avec le suffixe nominal -ment.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
gouvernement gouvernements
\ɡu.vɛʁ.nə.mɑ̃\

gouvernement \ɡu.vɛʁ.nə.mɑ̃\ masculin

  1. Action, charge, ou manière de gouverner, de régir, d’administrer quelque chose, en particulier dans le domaine politique.
    • Elle jouit avec un si tranquille orgueil de son autorité domestique, que je ne me sens pas le courage de tenter un coup d'État contre le gouvernement de mes armoires. (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard)
    • Le régime municipal, devenu un mode d'administration, fut réduit au gouvernement des affaires locales, des intérêts civils de la cité. (Guizot, Histoire générale de la civilisation en Europe, Leçon 7, 1828)
    • La maîtresse de maison a, dans Homère, la moitié du gouvernement, tous les soins intérieurs, ceux même de l’hospitalité. Elle siège vis-à-vis du mari, et comme son égale, au foyer. (Jules Michelet, La Bible de l'Humanité, chap.II, 4e éd., Paris, Calmann Lévy, 1876, p.172)
    • Peut-être parce que, depuis le XIe siècle, la seule théorie politique de l'islam a été celle de l'obéissance passive à toute autorité de facto, le gouvernement par consentement reste un concept inconnu : l'autocratie a été la véritable et, pour l'essentiel, l'unique expérience. (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.38)
  2. Pouvoir qui gouverne un État.
    • La France démocratique, dans un accès d'indignation, renversa le gouvernement de la France bourgeoise et se proclama libre sous un gouvernement républicain. (Daniel Stern, Histoire de la Révolution de 1848)
    • Pendant la longue durée de son administration il avait amassé une fortune considérable, si considérable, en effet, qu'un jour le gouvernement chérifien jugea le moment venu de s'en emparer. Mandé à la cour sous un prétexte quelconque, le caïd Ben-Hamed fut jeté en prison sans autre forme de procès, […]. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 44)
    • Sumner Maine fait observer que les rapports des gouvernements et des citoyens ont été bouleversés de fond en comble depuis la fin du XVIIIe siècle. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.III, Les préjugés contre la violence, 1908, p.142)
    • Ainsi vous voyez que j'aurais pu réussir et, comme tant d'autres, vivre du budget; mais je n'ai jamais voulu rien accepter d'aucun gouvernement, si ce n'est du suffrage universel. (Réponse de M. Raspail père à l'avocat général, lors du procès de François-Vincent Raspail le 12 février 1874)
    • La victoire armée du peuple cubain sur la dictature de Batista […] a démontré de façon tangible que, par la guérilla, un peuple peut se libérer d'un gouvernement qui l’opprime. (Che Guevara, Principes généraux de la guerre de guérilla, traduction de Fanticha Gonzalez-Batlle, dans Œuvres I : Textes militaires, Paris : Maspero, 1961, 1968, p.27)
    • Le gouvernement ordonne une répression sanglante. Arrestations, pendaisons, exécutions sommaire plongent Tripoli dans un bain de sang. (Tewfik Farès, 1911 : la Libye en guerre, déjà, dans Libération (journal) du 18 mars 2011, p.S12)
  3. Organisation ou structure politique de l’État.
  4. Ceux qui gouvernent un état et particulièrement le pouvoir exécutif.
    • Il leur reste une dernière ressource: celle de la chasse à l'homme. Au début de la campagne, paraît-il, le gouvernement payait une prime de 8 douros (40 francs) par prisonnier et de 4 douros par tête de rebelle coupée. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 96)
    • Leur sympathie pour le corporatisme, tel qu'avait tenté de l'établir le gouvernement Pétain sur le modèle de l’Italie fasciste et du Reich hitlérien, et qui, soumettant le travailleur au règne unique des traditions et des coutumes, c'est à dire de l’habitude, tend à ruiner en lui tout exercice de la liberté et de la raison. (Julien Benda, La trahison des clercs, 1927, édition revue & augmentée, Grasset, 1946, p.30)
    • Deux jours plus tard, la défaite est consommée avec la formation du gouvernement Pétain, décidé à demander l’armistice au plus tôt. Le 25 juin, après trois jours de négociations et de menaces, les Allemands imposent leurs conditions. (Vincent Joly, Le Soudan français de 1939 à 1945: une colonie dans la guerre, p.45, Karthala éditions, 2006)
    • Le 13 novembre 1970, dans les premiers jours du gouvernement Allende, on réalisa au Chili une étude préliminaire sur les relations militaires de ce pays avec les USA. (Armando Uribe, Le livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot & Françoise Campo, Seuil, 1974)
  5. (Histoire) Charge de gouverneur dans une province, dans une ville, dans une place forte, dans une maison royale.
    • Le roi lui donna le gouvernement de Normandie.
    1. (Histoire) (Par extension) Territoire sous le pouvoir de ce gouverneur.
      • Le roi de Navarre et le duc d'Anjou ont fui la cour et se sont retirés, l'un dans son royaume, l'autre dans son gouvernement. (Alexandre Dumas père, Henri III)
  6. (Histoire) Charge de gouverneur chargé de l’éducation et de l’instruction d’un jeune prince, d’un jeune homme de grande famille.
    • Gouvernement des Enfants de France.

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

  • Aide sur le thésaurus gouvernement figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : administration.

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Néerlandais[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier]

gouvernement

  1. Gouvernement.

Synonymes[modifier]


Prononciation[modifier]