gouverneresse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Dérivé de gouverner avec le suffixe -eresse.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gouverneresse gouverneresses
\gu.vɛʁ.nə.ʁɛs\

gouverneresse \ɡu.vɛʁ.nə.ʁɛs\ féminin

  1. (Vieilli) Gouverneure [ThLF].
  2. Épouse d’un gouverneur.
    • Quand j’étais à Tambov, en 1852, on m’accueillait alors comme si j’eusse été quelque aide-de-camp impérial. Me croirez-vous, au bal du gouverneur, quand je fis mon entrée, savez-vous… on me reçut à merveille. Mme la Gouverneresse, savez-vous, m’entretint elle-même, me questionnant sur le Caucase, et tout le monde ainsi… — (Léon Tolstoï (1828-1910), Au Caucase. Récits militaires, traduction par Ely Halpérine-Kaminsky et Ernest Jaubert, Perrin, 1906, « Une coupe en forêt », XI ; Wikisource:fr:Au Caucase/Une Coupe en forêt, page 178.)
    • À mesure que le Gouverneur énumérait d’une voix de stentor les larcins dont il était victime, sa replète épouse constatait, avec des gestes de désespoir, qu’elle-même n’avait pas été épargnée davantage par les mystérieux voleurs.
      Ses souliers à talons Louis XV, ses bas de soie couleur azur, son corset enrubanné de rose, jupons, corsage, s’étaient évanouis, envolés, jusques et y compris une superbe natte postiche, un tour de front frisotté et deux fausses dents, hippopotame garanti, montées sur or douze carats, lesquelles, par un instinct de prudence louable, la gouverneresse déposait chaque soir sur la table de nuit, en un verre empli d’un liquide antiseptique. — (Paul d’Ivoi (1854-1922), le Maître du drapeau bleu, 1907 ; Éditions Jules Tallandier, 1935, partie 1, chapite 10, page 160 : Wikisource:fr:Le Maître du drapeau bleu/p1/ch10.) Note : Le terme est écrit en italique.

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]