goyarde

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De l’ancien français goy et du suffixe -ard féminisé.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
goyarde goyardes
\ɡɔ.jaʁd\
Type de goyarde

goyarde \ɡɔ.jaʁd\ féminin

  1. Sorte de serpette ou de machette.
    • Elle m’a demandé la permission de quitter ses grolles, ses pantoufles, pour monter plus aisément sur une chaise, s’est hâtée d'enlever quelques toiles d’araignée qu’elle a été déposer dans la boîte aux équevilles (aux ordures), et s'est retirée en emportant un bout de chevillard, de la limoge, une goyarde, et des anilles, ce qui veut dire en français un bout de ruban de fil, du coton rouge, une serpette de jardinage, et des béquilles, qu’elle avait été prendre dans le cabinet voisin : on me pardonnera de signaler ainsi ces expressions locales ; les vices du langage ne sont pas étrangers aux moeurs d'un pays. — (Étienne de Jouy, Oeuvres complètes d'Étienne de Jouy, 1823.)
    • Il se pencha sur le bord de sa paillasse, et, tandis que d’une main il maintenait Fayolle, il saisissait de l’autre une large serpette, appelée vulgairement goyarde, qui était placée auprès de son chevet. — (Le XIXe siècle : journal quotidien politique et littéraire , 1882.)
    • Il est à remarquer que Vacher a été trouvé nanti, lors de son arrestation, arrivée trois mois plus tard, d’une hachette ou goyarde et de plus il était bien dans la région, puisque le 14, il écrivait de Lyon la lettre au sieur Genin, à Saint-Symphorien, près Tours, et que le 18, il était vu à Tartaras, près de Rive-de-Gier.— (Alexandre Lacassagne, Vacher l'éventreur et les crimes sadiques , 1899.)

Synonymes[modifier le wikicode]

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]