gracieux

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Gracieux, Grâcieux, grâcieux

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin gratiosus.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin gracieux
\ɡʁa.sjø\
Féminin gracieuse
\ɡʁa.sjøz\
gracieuses
\ɡʁa.sjøz\

gracieux \ɡʁa.sjø\

  1. (Sens propre) (Figuré) Qui a beaucoup de grâce et d’agrément.
    • Rien de gracieux comme ses mouvements d’épaules, lorsqu’elle attire le menton pour se cacher entièrement la figure, qui, par instants, se montre à la dérobée. — (Flora Tristan; Les Femmes de Lima, dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
    • Au reste, tout ce que j’aperçus de sa personne était gracieux et distingué. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • La profusion de détails gracieux ne nuit en rien à l’ensemble qui conserve toute sa majesté. — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895)
    • On pourra songer aussi au déhanché gracieux que Musset arbore, par exemple, dans le célèbre dessin de Devéria […]. — (Valentina Ponzetto, Musset ou la Nostalgie libertine, p. 156, Droz, 2007)
  2. Qui est agréable, aimable.
    • On ne pouvait rien voir de plus gracieux que cette svelte blondine, jeune, gaie, folâtre ; pas un homme qui eût résisté à ses agaceries. — (Goethe, Campagne de France, 1822 ; traduction française de Jacques Porchat, Paris : Hachette, 1889, p.2)
  3. Qui est accordé bénévolement sans exiger aucune rétribution en retour.
    • Ces acteurs ont prêté un concours gracieux à cette fête de charité. - Il a joué, il a chanté à titre gracieux.
  4. Relatif à Grâces, commune française située dans le département des Côtes-d’Armor.

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]