grecquer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dénominal de grecque.

Verbe [modifier le wikicode]

grecquer \ɡʁɛ.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Reliure) Réaliser des entailles sur le dos d’un livre.
    • En reliure traditionnelle (occidentale), le perçage des cahiers se fait avec une scie à grecquer (l'opération s’appelle le grecquage). Les cahiers, les gardes (dites blanches) et les fausses gardes (qui sont aussi des cahiers) sont assemblés et taqués (alignés sous la forme d'un parallélépipède). Le tout est placé entre deux bandes de cartons dans un étau (étau à endosser) dépassant d’un centimètre. On trace au crayon avec une équerre à talon, sur le dos des cahiers, les endroits où l’on va grecquer. Ces emplacements dépendent du type de couture que l’on va réaliser (ficelles, ou ruban). Avec la scie à grecquer on scie l’ensemble des cahiers aux emplacements choisis sur une profondeur variable dépendant de l’épaisseur des cahiers (ne pas aller au delà d’un milimètre). Une fois l'opération finie, les trous de tous les cahiers sont alors régulièrement alignés. On peut ensuite passer à la couture sur ruban ou sur ficelle à grecquer.
    • C’est faire, au moyen d’une scie appelée grecque, dans le dos des cahiers d’un livre serrés ensemble dans l’étau, des rainures destinées à loger les ficelles contre lesquelles le livre sera cousu. — (Albert Maire, Manuel pratique du bibliothécaire, Lexique des termes du livre, p. 345, Alphonse Picard et fils, 1896)

Références[modifier le wikicode]