grignoter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du verbe grigner, qui vient du francique grinan (« grimacer»), et du suffixe diminutif -oter.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

grignoter /ɡʁi.ɲɔ.te/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Manger petit à petit en rongeant.
    • Parfois ils [les castors] en détachaient un petit morceau et le tenaient entre leurs pattes, tout en restant assis ; ils le grignotaient avec des contorsions et des grimaces assez ressemblantes à celles d’un singe épluchant une noix. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, 1858)
    • Représentez-vous un crabe, ou un poulpe, ou une gigantesque araignée en train de vous grignoter, de vous suçoter et de vous déchiqueter doucement la cervelle. (Jules Romains, Knock, II, 5, 1923)
  2. (Figuré) (Populaire) Faire un petit profit dans une affaire.
    • Il n’y a pas grand profit pour lui dans cette affaire, il y a seulement de quoi grignoter. Il y trouve à grignoter.
  3. Manger par petites quantités, en dehors des repas.
    • Et vers minuit et demi, je me suis décidé à grignoter quelque chose ici. (Guy Bedos, Une voix humaine, dans Bête de scène, Éditions Hors Collection, 2004)
    • L'après-midi ces dames et demoiselles parées de leurs plus beaux atours se pavanaient en grappes serrées tout le long de la rue centrale (seule rue large) en jacassant et grignotant des pépons de courges et pastèques grillées et salées. (Aurore Lebouteux, Regards sur le passé, La Pensée universelle, 1973, p.19)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]