gringalet

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1611) Soit, par antiphrase et ironiquement, de l’ancien français gringalet (« sorte de cheval »). Soit, plus vraisemblablement, du suisse allemand *gränggeli (« homme sans apparence, peu considérable »), diminutif de gränggel (« homme chétif »), mot introduit en France par les mercenaires suisses.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gringalet gringalets
\ɡʁɛ̃.ɡa.lɛ\

gringalet \ɡʁɛ̃.ɡa.lɛ\ masculin

  1. (Familier) Qui est faible de corps, petit et grêle.
    • Rien ne s’élance de moi dont je puisse dire : « Ça va loin. » Non, c’est un fouillis de petites possibilités économes, de petits talents rabougris, de petites bontés bossues, de petites lâchetés clopinantes, de petits espoirs gringalets, de petites méchancetés chétives. — (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, page 221)

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gringalet gringalets
\ɡʁɛ̃.ɡa.lɛ\
Caricature d'un gringalet (à droite).

gringalet \ɡʁɛ̃.ɡa.lɛ\ masculin

  1. (Familier) Homme faible de corps, petit et grêle.
    • Il le trouvait bien un peu gringalet, et ce n’était pas là un gendre comme il l’eût souhaité. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
    • Il le dominait de sa force et de son assurance ; l’autre serrait les poings, tendait la tête, mais détournait le regard, gringalet rageur dans son veston étriqué. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 171)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du moyen gallois Keinkaled, nom du cheval de Gauvain dans un texte celtique daté du 3e quart du XIIe siècle et composé de keyn (« dos ») et de caled (« dur »).

Nom commun [modifier le wikicode]

gringalet \Prononciation ?\ masculin

  1. Cheval.
    • À une brance par la resne
      Ot le guingalet arresné.
      — (Chrétien de Troyes, XIIe siècle)
    • Et si estoit montez dessus un gingalet
      Qui l'ambleüre va assez mieux d'un mulet.
      — (Guesclin, 18958, XIVe siècle)

Variantes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]