griotte

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Mécoupure de l’agriote, qui a donné la griotte avec déglutination de l’article. Du provençal agriota, lui même de agre («aigre»).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
griotte griottes
\ɡʁi.jɔt\
Des griottes (1).
De la griotte (2) belge.

griotte \ɡʁi.jɔt\ féminin

  1. Variété de cerise aigrelette à jus coloré.
    • Je demandai à ma mère d'aller aux vergers cueillir la cerise. On en était aux griottes, rouges comme le sang caillé, translucides comme des pierres précieuses. (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 33)
  2. (Par analogie) (Minéralogie) Marbre tacheté de rouge et de brun.
    • La griotte d’Italie.
    • La griotte du Languedoc, Sorte de marbre au ton rouge cerise.

Dérivés[modifier]

Synonymes[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Prunus cerasus L.
Prunus avium L.
  • bigarreau (variétés à chaire ferme)
  • guigne (variétés à chaire molle)

Traductions[modifier]

Nom commun [modifier]

griotte \ɡʁi.ɔt\ féminin (équivalent masculin : griot)

  1. (Afrique) (Poésie) Poétesse et musicienne ambulante, considérée comme dépositaire de la tradition orale.
    • Si je suis bonne agrégée d'histoire, ce que je crois, je suis, hélas, misérable griotte. (Cheikh Hamidou Kane, Les Gardiens du Temple, 1995, p. 107)
    • Une griotte vêtue de son bazin a chanté les louanges de notre famille, retraçant notre histoire dans la langue de nos origines, le soninké. (Assa Traore, ‎Elsa Vigoureux, Lettre à Adama, 2017)

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Nom commun [modifier]

griotte \Prononciation ?\ féminin

  1. Variante de gruotte.

Références[modifier]