grognasser

    Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

    Français[modifier le wikicode]

    Étymologie[modifier le wikicode]

    (1946) Dérivé de grogner, avec le suffixe -asser.

    Verbe [modifier le wikicode]

    grognasser \ɡʁɔ.ɲa.se\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

    1. Maugréer ; grogner en parlant d'une personne ; se plaindre à propos de tout.
      • Mais Marcel il grognasse pas pire ? — (Louis-Ferdinand Céline, Version C de “Féérie pour une autre fois”, Gallimard, Paris, 1993)
      • Le diable, en ma personne, passa devant cette fille, rêche, sèche, rétrécie au cou et aux poignets. Puis la femme du diable, qui grognassait : « Ce n'est pas tout ça, mais j'ai faim. » — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 36)
      • J'écoute encore un peu, politesse et hiérarchie obligent, je m'ennuie, je grognasse quelques onomatopées, je raccroche. — (Lucien Bodard, La chasse à l'ours, Éditions Grasset & Fasquelle, 1985)
      • J'ai désespérément besoin d'une douche. Je suis à deux doigts de faire couler l'eau quand j'entends frapper à la porte d'entrée. Je grognasse en regardant la pendule :
        Putain mais c'est qui ? — (K. Bromberg, Fueled (Saison 2 de Driven), traduit de l'anglais (États-Unis) par Claire Sarradel, Hugo Publishing, 2015, Paris : le Livre de poche, 2017)

    Traductions[modifier le wikicode]

    Prononciation[modifier le wikicode]

    Références[modifier le wikicode]