grognon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Dérivé de grogner, avec le suffixe -on.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin grognon
\ɡʁɔ.ɲɔ̃\
grognons
\ɡʁɔ.ɲɔ̃\
Féminin grognonne
\ɡʁɔ.ɲɔn\
grognonnes
\ɡʁɔ.ɲɔn\

grognon \ɡʁɔ.ɲɔ̃\

  1. Qui grogne. — Note d’usage : Le féminin est peu attesté quand il s’applique aux personnes.
  2. Renfrogné. — Note d’usage : Dans ce sens, il peut avoir un féminin.
    • Le château, ranimé par un bain de soleil, se défublait de ses mines grognonnes, rajeunissait, s’affétait, coquettait, pour son départ. — (Joris-Karl Huysmans, En rade, Paris : Tresse & Stock, 1887, page 306)
    • Elle, dans une robe rouge étroite de l’Empire, ronde et fraîche, un peu grognonne, despotique et limitée à la Française, mais cela si imperceptible, tellement caché par la richesse et la fleur de la jeunesse ! grisette si vous voulez, mais grisette ennoblie par un peintre et un amant. — Toute cette peinture est simple et solide. — (Hippolyte Taine, Carnets de voyage : Notes sur la province, 1863-1865, Hachette, 1897)
    • Seulement, à cause de la présence de Philps, Macassis restait, grognon, sous la barza. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, chapitre VI, Gallimard, 1937)

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
grognon grognons
\ɡʁɔ.ɲɔ̃\

grognon \ɡʁɔ.ɲɔ̃\ masculin (pour une femme, on dit : grognonne)

  1. Celui qui ne cesse de grogner.
    • C’est un grognon.
    • Quel grognon vous faites!
    • Une bougonne et un grognon, pensez donc ! — (Jean-Loup Craipeau, Pépé grognon, 1995)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]