grossièreté

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de grossier, grossière et du suffixe -té.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
grossièreté grossièretés
\ɡʁo.sjɛʁ.te\

grossièreté \ɡʁo.sjɛʁ.te\ féminin

  1. Caractère de ce qui manque de finesse, de délicatesse.
    • La grossièreté d’une étoffe, d’un drap, d’une toile.
    • La grossièreté des traits.
    • La grossièreté de cette architecture.
  2. Rudesse qui vient du défaut de culture, d’éducation.
    • Voici le généralissime Bourbouze : vieux soldat, avec sa grossièreté native et en partie affectée, avec sa bonhomie affectée et peut-être en partie naturelle. — (Léon Trotsky, Le drame du prolétariat français, 1922, annexe à l'édition de 1964 de Littérature et Révolution (les Lettres Nouvelles, éditeur))
  3. Impolitesse, défaut de civilité dans ce qu’on dit ou ce qu’on fait.
    • Mes compagnons étaient des hommes simples et rudes, sans grossièreté pourtant, qui respectaient mon rêve et mes silences – très silencieux eux-mêmes d’ailleurs. — (Isabelle Eberhardt, Dans la dune)
    • Et, tout à l'heure, quand il s'était adressé à la prostituée enceinte, il avait usé d'un terme dont la grossièreté — tirant son origine d'une langue moins noble et moins enveloppée que l'argot — me choquait encore secrètement. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
  4. Manière de parler grossière.
    • Fréquent et insupportable à l'urgence, un agité, saoul, méchant et sale, hurle des grossièretés. « Salopes, espèces de salopes, toutes des salopes ». — (Claude Chopin, L'Hôpital : allô quoi ?, Éditions Edilivre, 2017, page 109)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  5. Ce qui suppose beaucoup d’ignorance, de sottise, de déraison ou de maladresse.
    • Cela fait mieux ressortir la grossièreté de cette faute, de cette bévue.
    • La grossièreté d’une erreur d’une illusion.
    • Ce mensonge est d’une telle grossièreté qu’on ne peut pas en être dupe.

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]