gruyère

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Gruyère

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1655) De Gruyère, région de Suisse romande d’où est originaire le fromage du même nom.

Forme d’adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin gruyer
\gʁy.je\
gruyers
\gʁy.je\
Féminin gruyère
\gʁy.jɛʁ\
gruyères
\gʁy.jɛʁ\

gruyère \ɡʁy.jɛʁ\

  1. Féminin singulier de gruyer.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gruyère gruyères
\ɡʁy.jɛʁ\
ou \ɡʁɥi.jɛʁ\
Des meules de gruyère (1) (Crédit photo : Thierry Wagner)

gruyère \ɡʁy.jɛʁ\ ou \ɡʁɥi.jɛʁ\ masculin

  1. Fromage au lait cru de vache et à pâte pressée cuite, sans trous, fabriqué essentiellement en Suisse romande mais aussi dans certaines communes de Suisse alémanique.
    • Il les effrayait un peu parfois quand on servait du gruyère et qu’il le mangeait avec la croûte. Pourquoi s’en prenait-il ainsi aux choses non comestibles et dures ? — (Jules Supervielle, Le voleur d’enfants, Gallimard, 1926, collection Folio, page 49.)
    • Cette ignorance ne l’empêcha pas de venir à bout de tout le repas, jusques et y compris la peau du saucisson et la croûte du gruyère. — (Raymond Queneau, Le Dimanche de la vie, 1952)
    • Le canton de Berne en fait aussi partie, sous la pression conjuguée du Jura bernois (où se produit du Gruyère et de la Tête de Moine) et de l’Oberland bernois, où naît le projet d'une AOC pour le fromage d'alpage et le fromage à rebibes (Hobelkäse). — (Stéphane Boisseaux & ‎Dominique Barjolle, La bataille des A.O.C. en Suisse: les appellations d'origine contrôlées et les nouveaux terroirs, Collection le savoir suisse, Presses Polytechnique et Universitaires Romandes, 2004, p. 43)
  2. (France) Autre fromage ressemblant au précédent, mais avec des trous, et très proche de l’emmental. Il est fabriqué en Franche-Comté et en Rhône-Alpes.
    • Les races de vaches utilisées pour fabriquer le gruyère français sont la montbéliarde, la simmental, l’abondance, la tarentaise et la vosgienne.
    • Devant une table, encombrée par un chanteau de pain, une demi-meule de gruyère et une innombrable quantité de bouteilles vides, les deux amis qu’on croyait morts devisaient paisiblement comme des sages. — (Louis Pergaud, La Disparition mystérieuse, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  3. (France) (Figuré) Objet percé de multiples trous; passoire.
    • La rafale de mitraillette a fait du gruyère de ce mur.
    • Ainsi, 50 % des décisions de justice et 80 % des amendes ne sont ni exécutées, ni recouvrées dix-huit mois après avoir été prononcées! L'État régalien est donc devenu un véritable gruyère! — (Nicolas Dupont-Aignan, Français, reprenez le pouvoir !, L'Archipel, 2006)
  4. Yeux de gruyère : Yeux sans expression.
    • Ne me regardez pas avec ces yeux de gruyère. — (Morand, Champions du monde, 1930, p. 15)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]