guimauve

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIVe siècle)[1] Du bas-latin bis malva[2] attesté dans le Capitulaire de Charlemagne (VIIIe siècle) : bis malvas id est alteas ; apparenté[2] à l’espagnol malvavisco, à l’italien malvavischio ; du u latin malva hibiscum, d'où, par interversion, ibiscum malva, puis bis malva, hibiscum réduit à bis a été rapproché de viscum (« gui ») et, avec l’influence du germanique *wīhsila (→ voir gui) le \w-\ initial est devenu \gu-\.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
guimauve guimauves
\gi.mov\
fleur à cinq pétales blancs et à l’étamine rose violacée
Guimauve officinale, Althaea officinalis
petits cylindres cotonneux aux teintes pastel
Des guimauves.

guimauve \ɡi.mov\ féminin

  1. (Botanique) Plante de la famille des Malvacées, qui a la tige plus haute et les feuilles plus petites que les mauves ordinaires.
    1. Guimauve officinale.
      • Près de la cheminée on voyait un fauteuil Voltaire et une petite table, avec un pot de tisane de guimauve et un verre ébréché. — (Paul Lafargue, Pie IX au Paradis, 1890)
      • — Si on avait de la tisane… dit-elle.
        Alors, lui, prépara cette tisane avec des fleurs de guimauve. Madeleine la fit boire à l’enfant qui, d’ailleurs, venait de se taire subitement.
        — (Ernest Pérochon, Nêne, 1920)
      • Et comme c’est la guerre, s’éloigner des solidarités villageoises veut dire le froid – je vois encore, sur le papier blanc des copies, les mains gourdes, enflées et craquelées, qu’on soignait tant bien que mal avec des décoctions de racines de guimauve. — (Mona Ozouf, Composition française, Gallimard, 2009, collection Folio, page 157)
  2. (Confiserie) Confiserie molle à base de sucre, de blanc d’œufs battus, d’extrait de guimauve (de nos jours remplacé par de la gélatine) et de gomme arabique.
    • On peut manger la guimauve grillée au barbecue.
  3. Ce qui est fade, douceâtre, sans expression.
    • Maquillé [un acteur de cinéma jouant le Christ] …, dont les gestes étaient de guimauve, onctueusement désossés. — (Alexandre Arnoux, Carnet de route du Juif errant, 1931)
    • Jamais on n’attrapera Monk à faire ces arpèges en guimauve dont les pianistes sont si friands, qui se finissent à l’extrémité du clavier, et qui les transforment momentanément en harpistes. — (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 230)
  4. (Figuré) (Péjoratif) Chanson sentimentale.
    • Tu vois la différence qu’il peut y avoir entre quatre seigneurs de la scène qui donnent dans la guimauve tous les quatre. — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, ch. XIX, Série noire, Gallimard, 1956, page 166)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Aide sur le thésaurus guimauve figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : guimauve.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]