gulbia

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gaulois[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Mot gaulois donné par Végèce et Isidore[1][2].
De l’indo-européen commun *gleh₁bʰ- « creuser »[1][2], d’où le vieux norrois kolfr « bulbe ; carreau, flèche », le latin globus « objet rond », etc. Derksen le rapproche du balto-slave, dont le lituanien gulbìs « cygne » et le kachoube kwłṕ, de même sens[3].
Comparé au moyen irlandais gulba « bec », au gallois gylf « bec, objet pointu », au vieux breton golb « bec » et au breton golv « sans queue »[1][2].
Continué par le français gouge, l’espagnol gubia, le portugais goiva et l’italien gubba[1][2].

Nom commun [modifier le wikicode]

gulbia

  1. (Anatomie) Bec.

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • [1] : Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique du vieux-celtique continental, préf. de Pierre-Yves Lambert, Errance, Paris, 2003, 2e éd. ISBN 2-87772-237-6 (ISSN 0982-2720), p. 183
  • [2] : Jean-Paul Savignac, Dictionnaire français-gaulois, La Différence, 2004 ISBN 978-2729115296, p. 61 et 62
  • [3] : Rick Derksen, Etymological Dictionary of the Slavic Inherited Lexicon, Leyde, Brill, 2008, p. 261.

Latin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Mot gaulois passé en bas-latin.

Nom commun [modifier le wikicode]

gulbia

  1. (Anatomie) Bec.

Références[modifier le wikicode]

  • Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique du vieux-celtique continental, préf. de Pierre-Yves Lambert, Errance, Paris, 2003, 2e éd. ISBN 2-87772-237-6 (ISSN 0982-2720), p. 183