hémistiche

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Via le latin hemistichium, du grec ancien ἡμιστίχιον, êmistikhion (« id. »), dérivé de στίχος, stikhos (« vers ») avec le préfixe ἡμι-, hemi- (« mi- »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
hémistiche hémistiches
\e.mis.tiʃ\

hémistiche \e.mis.tiʃ\ masculin

  1. (Poésie) Moitié d’un vers alexandrin.
    • pour avoir l’air de comprendre l’hémistiche du poète de Vénuse, — (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, édition de G. Sigaux, 1981 (date de l’édition), vol. 1, page 95)
    • LES VARIÉTÉS DE L’HEXAMÈTRE
      Partagé en deux hémistiches ce vers devient le priapéen ; Le buccolique, quand il l’est en deux, et une dipodie, séparées par une pause. Les deux premières dipodies forment le vers alcmanien ; Les deux dernières le phalisque ; La dernière l’adonique ; Le dernier hémistiche forme le phérécratien ; Une fraction d’un spondée et de deux dactyles forme un glyconique ; Et une fraction impaire forme le dactylique tétramètre catalectique. C’est un composé de trois pieds et demi ou une epthémimérie. Le miurus ou téliambe, mentionné dans le même tableau, n’est que le résultat d’un accident prosodique. Mais chacune de ces variétés a sa valeur mimique.
      — (Émile-Jacques Pérès, Noologie : ou, Philosophie de l’intelligence humaine, troisième volume, A. Durand, Éditeur, Paris, 1865)
  2. (Poésie) (Par métonymie) Césure.
    • On remarquera que dans cette pièce, l’hémistiche n’est point régulièrement placé, comme c’est l’usage presque constant des troubadours qui ont employé le vers décasyllabique, après la quatrième syllabe. — (Paul Meyer, article « Explication de la pièce de Peire Vidal, Drogoman seiner s’agues bon destrier », dans Romania : Recueil trimestriel consacré à l’étude des langues et des littératures romanes, 2e année, 1873, page 428 (page 441 dans le document PDF).)
  3. (Figuré) (Rare) Moitié d’une période dont le début et la fin sont bien délimitées.
    • Nous sommes à l’hémistiche du quinquennat [...] — (Emmanuel Macron, dans un discours prononcé le 16 septembre 2019, lors d’un « pot de rentrée » des membres de sa majorité parlementaire. Cette « petite phrase » a été remarquée par la plupart des médias, par exemple dans un article publié le 17 septembre 2019 par le site Lemonde.fr.)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]