héroïsme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1658) De héros et -isme.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
héroïsme héroïsmes
\e.ʁɔ.ism\

héroïsme \e.ʁɔ.ism\ masculin

  1. Acte d'un courage exceptionnel accompli par un homme brave ou par une femme héroïque. Ce qui est propre au héros et en fait le caractère.
    • Le curé ne s'était nullement refusé à recevoir et à nourrir des soldats prussiens ; il avait même plusieurs fois accepté de boire une bouteille de bière ou de bordeaux avec le commandant ennemi, qui l'employait souvent comme intermédiaire bienveillant ; mais il ne fallait pas lui demander un seul tintement de sa cloche ; il se serait plutôt laissé fusiller. C'était sa manière à lui de protester contre l'invasion, protestation pacifique, protestation du silence, la seule, disait-il, qui convînt au prêtre, homme de douceur et non de sang, et tout le monde, à dix lieues à la ronde, vantait la fermeté, l'héroïsme de l'abbé Chantavoine, qui osait affirmer le deuil public, le proclamer, par le mutisme obstiné de son église. — (Guy de Maupassant, Mademoiselle Fifi, 1882)
    • Sur l’Algérie, il ne savait que l’admirable épopée de la conquête et de la défense, l’héroïsme sans cesse déployé de part et d’autre pendant trente années. — (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • La jeunesse ne peut vivre sans héroïsme. Ce qui fait qu’elle se trompe souvent sur la qualité de cet héroïsme […] Ne cherchons pas à maitriser ce qui est une loi de la nature, mais efforçons nous de démontrer qu’il n’y a aucun héroïsme à glaner au cours des massacres modernes. — (Marcel Béalu, De diverses formes de l’Héroïsme in « Les Yeux ouverts », 1936)

Antonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]