hôpital de siège

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de hôpital et de siège (dans le sens miltaire de « action consistant à bloquer son adversaire dans son propre camp et attendre qu’il manque de ressources »).

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
hôpital de siège
\ɔ.pi.tal də sjɛʒ\
hôpitaux de siège
\ɔ.pi.to də sjɛʒ\

hôpital de siège \ɔ.pi.tal də sjɛʒ\ masculin

  1. (Militaire) Hôpital établi dans une place forte, dans une garnison ou un autre lieu, en prévision ou en raison d’un siège effectué par l’ennemi.
    • « on y trouve , outre le logement des troupes et de leurs officiers, tous les magasins nécessaires aux approvisionnemens des vivres et des munitions, un hôpital de siège, une boulangerie et ses fours » — (Jean Kuhn, Description de Niederbronn et de ses eaux minérales, 1835)
    • « Des hôpitaux de siège sont organisés autant que possible dans des locaux à l' épreuve de la bombe, des médecins, des chirurgiens et des pharmaciens militaires et à leur défaut ceux de la ville sont attachés à leur service » — (Cours élémentaire de fortification: fait a l'École spéciale militaire, 1843)
    • « un hôpital de siège dont la destination est clairement indiquée par le nom lui-même » — (Paulette Birolleau-Brissac, Histoire de Blaye, 1968)

Traductions[modifier le wikicode]