hagard

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De l’allemand Hag, « haie, clôture d’épines et de ronces ».
Ou peut être du moyen anglais hagger (« sauvage ») notamment en parlant d’un faucon.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin hagard
(h aspiré)/a.ɡaʁ/
hagards
(h aspiré)/a.ɡaʁ/
Féminin hagarde
(h aspiré)/a.ɡaʁd/
hagardes
(h aspiré)/a.ɡaʁd/

hagard (h aspiré)/a.ɡaʁ/

  1. Qui a une expression égarée.
    • […] ses yeux brûlés de fièvre étaient rouges et secs, deux lignes noires et profondes les rendaient caves et hagards […] (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, 1858)
    • Et Jourgeot, d’un œil hagard, dilaté, le rouge au front, le sang aux tempes, voyait tout cela, un étrange pincement au cœur. (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Les pas que je fis après avoir laissé Oroshi aux rapaces, ma déambulation hagarde, écrasée de tristesse, au bord du plateau vide, et saturé de chrones, vide et saturé sans cesse, vide, sur plus de trois mille kilomètres de marche, jusqu'à l'étendue de glace crevassée, cisaillée de crivetz, qui marque de manière si caractéristique la limite de la bande de Contre, ces pas, je ne les ai dus qu'à moi. (Alain Damasio, La Horde du Contrevent, 2004)
  2. (Fauconnerie) Qualifie un oiseau de proie qui a été pris, après plus d’une mue, hors du nid et qu’on a de la peine à apprivoiser.
    • Faucon hagard.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]