harcèlement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : harcelement

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIIe siècle) De harceler avec le suffixe -ment, anciennement écrit harcelement.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
harcèlement harcèlements
(h aspiré)\aʁ.sɛ.lə.mɑ̃\

harcèlement (h aspiré)\aʁ.sɛ.lə.mɑ̃\ masculin

  1. Tourments occasionnés par d’incessantes poursuites orchestrées, insignifiantes prises isolément.
    • Le harcèlement policier et judiciaire auquel se livrent forces de l’ordre et magistrats, s’il affaiblit le mouvement ouvrier dans un premier temps, contribue aussi à le renforcer. — (Vincent Brousse et Philippe Grandcoing, Un siècle militant, Presses Universitaires de Limoges, 2005).
    • Tandis que je poursuivais le compte rendu du véritable harcèlement téléphonique dont nous étions victimes depuis près d’un mois, j’observais Sylvie bouillonner doucement. — (Frédéric Spira, Mourir, vivre ou survivre? Itinéraire d’un éducateur spécialisé, éditions L’Harmattan, 2004).
    • Les « wesh wesh », eux, ils ne se font pas victimiser. Le harcèlement se passe dans les classes, en récré. C’est plus les 5e et les 6e. — (Dominique-Manuela Pestana, Le harcèlement au collège. Les différentes faces de la violence scolaire, éditions Karthala, 2013, p. 85).
    • Un acte isolé n’est pas suffisant pour caractériser une situation de harcèlement moral, la loi visant des « agissements répétés ». Ainsi, une attitude irrespectueuse isolée sur une journée ou un comportement agressif et dévalorisant unique ne suffira pas à caractériser une situation de harcèlement moral. Le harcèlement moral peut être caractérisé même s’il s’exerce sur une période courte dès lors que plusieurs agissements peuvent être démontrés. — (Béatrice Rocher, « Harcèlement, il faut prouver la répétition des agissements et une atteinte à la santé physique ou psychique », juritravail.com. Mis en ligne le 1er décembre 2017, consulté le 15 février 2017).
    • Le harcèlement moral au travail est la conséquence d’actes hostiles répétés à l’égard du salarié. Seuls, ces agissements auraient pu paraître insignifiants mais c’est justement leur fréquence qui « casse » l’employé. — (Caroline Rabourdin, « Harcèlement moral : quelles sont ses caractéristiques ? », plurielles.fr. Mis en ligne le 19 octobre 2009, consulté le 16 février 2017).
    • Il suffit d’une attitude répétée pour que l’on puisse dire qu’il y a harcèlement moral. — (Propos de Philippe Ravisy recueillis par Clarisse Vernes, « Le harcèlement naît de la répétition », rfi.fr. Mis en ligne le 12 avril 2001, consulté le 22 avril 2018).
  2. Technique militaire consistant à épuiser l’adversaire par de multiples attaques sporadiques.
    • Le harcèlement est un terme militaire, ce sont des petites attaques permanentes, répétitives, intensives mais jamais la bombe atomique : on harcèle, on agace l’autre pour l’amener à céder. — (Pierre-Olivier Chanez, SOS-Harcèlement, éditions Le Manuscrit, 2001).
  3. Critiques et attaques incessantes, et souvent gratuites, sources de stress, d’énervement, de mal-être.
    • Les garçons exercent et souffrent plus du harcèlement physique, les filles du harcèlement indirect et relationnel. — (Éric Debarbieux et Catherine Blaya, Violence à l’école et politiques publiques, Esf éditeur, 2001).
  4. (Économie sociale et gestion d’entreprise) Pression exercée de manière constante à l’encontre d’une personne au sein d’une collectivité hiérarchisée.
    • Le harcèlement de la presse indépendante a pris de proportions alarmantes depuis 1999, illustrant comme l’écrit la Word Press Freedom Review 2000 (International Press Institute, 2000), l’histoire tragique du sacrifice de la liberté de la presse par un gouvernement prêt à tout pour se maintenir au pouvoir. — (Banque Mondiale, Le droit d’informer : Le rôle des médias dans le développement économique, De Boeck Supérieur, 2004).
    • Les procédés du harcèlement moral transforment les mots, les gestes et les attitudes en de redoutables instruments de déstabilisation psychologique. — (Christiane Kreitlow, Ces mots qui tuent, ces mots qui soignent, éditions L’Harmattan, 2002).

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]