harmonique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin harmonicus (sens identique), lui-même du grec ancien ἁρμονικός, harmonikos (« relatif à l'harmonie »), dérivé de ἁρμονία, harmonia (« harmonie »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
harmonique harmoniques
\aʁ.mɔ.nik\

harmonique \aʁ.mɔ.nik\ masculin et féminin identiques

  1. (Musique) Qui a rapport à l’harmonie.
  2. (Acoustique) Tons apparentés entre eux, l’un ayant engendré les autres et tous présentant alors entre eux des relations déterminées de hauteur.
    • Sons harmoniques concomitants.
    • Intervalles, rapports harmoniques.
    • Génération harmonique des sons.
    • Les divisions harmoniques du monocorde.
    • Échelle harmonique ou mieux diatonique, la succession des notes de la gamme.
    • Sons harmoniques se dit quelquefois des sons flûtés qu’on tire d’un instrument par divers procédés.
    • Notes harmoniques, celles qui forment entre elles des accords consonants.
  3. (Mathématiques) Trois nombres sont en proportion harmonique quand le quotient entre le premier et le second est égal au quotient entre le second et le troisième.
    • On dit que le second est la moyenne harmonique du premier et du troisième.
  4. (Géométrie) Quatre points distincts alignés A, B, C, D sont en division harmonique si et seulement si .

Synonymes[modifier le wikicode]

Relatif à l'harmonie

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
harmonique harmoniques
\aʁ.mɔ.nik\

harmonique \aʁ.mɔ.nik\ masculin

  1. Sons harmoniques engendrés par le son fondamental.
    • Par rapport à la note écrite, la réalité sonore que celle-ci contribue à 'dénoter' se trouve souvent 'dédiscrétisée', dans un bruissement prolongé ; voir aussi (ou plutôt : entendre aussi) les harmoniques incertains, fluctuants, les timbres 'flageolant', ou encore la subversion du système discret par excellence, le tempérament égal, par des effets micro-intervalliques. — (Gianmario Borio, L’orizzonte filosofico del comporre nel ventesimo secolo, 2003, pages 77-78)
    • Le son fondamental et ses harmoniques, sont entre eux, pour la fréquence des vibrations, comme les nombres 1, 2, 3, 4, 5, 6, etc.
    • La note que l’on entend en premier plan, qui correspond à une certaine fréquence, est accompagnée du même coup, de façon moins audible, par toutes ses fréquences multiples entières, et donc par toutes les notes qui leur correspondent, séparées de la note principale par des intervalles d’octave, puis de quinte, puis de tierce, etc. ; ce sont ces harmoniques qui d’ailleurs servent de repère à l’accordeur de piano. — (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 147)
  2. (Mathématiques) (Traitement du signal) Fonctions périodiques simple qui, additionnées, composent un signal complexe.
    • La relation période-luminosité des Céphéides a en fait une certaine dispersion, suivant que la pulsation se fait sur le premier harmonique [...] ou sur le fondamental. — (Evry Schatzman et Françoise Praderie, Les Étoiles, CNRS Éditions, Savoirs actuels, 1990, page 199)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]