haut-de-forme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Abréviation de chapeau haut de forme.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
haut-de-forme hauts-de-forme
\o.də.fɔʁm\
Homme portant un haut-de-forme dans Portrait de Léopold Levert par Edgar Degas, 1874.

haut-de-forme (h aspiré)\o.də.fɔʁm\ masculin

  1. Sorte de chapeau pour homme porté au XIXe siècle, de forme haute, avec un rebord.
    • Avez-vous songé, parfois, Parisiens mes frères, au supplice atroce causé dans ce cas spécial pour le chapeau haut de forme, ce chapeau qu’on ne peut garder sur sa tête, si l’on veut embrasser, et pour lequel il n’existe aucune place dans la voiture à deux places, ce chapeau qui sur le front est un rempart, et qui, posé dans un coin, se transforme – au bout de quelques oscillations nécessaires – en un lamentable et grotesque accordéon ? — (Richard O’Monroy, L’être ou ne pas l’être ?, P. Arnould, 1890, p. 204)
    • Mon ambition tendait vers un chapeau haut de forme ! Mais les chapeaux de M. Firmin, qui avait une énorme tête, me descendaient jusqu’aux épaules, et ceux de mon père, à cause de son mince crâne pointu, n’entraient pas du tout, et, sur ma tête chevelue d’or, ils avaient l’air de ces tout petits couvre-chefs plantés de côté sur la perruque des singes dans les baraques foraines. — (Catulle Mendès, Verger-Fleuri, E. Flammarion, 1898, p. 161-162)
    • Nous continuerons à porter les chapeaux hauts de forme, à nous parer de ces demi-tuyaux, de ces quasi-cheminées noires, à y trouver des occasions de migraine – et nous célébrerons encore par surcroît le centenaire et nous fêterons l’apparition de cette forme de coiffure qui est bien la plus sotte dont se soit jamais affublé le sexe laid ! — (Jules Claretie, La Vie à Paris. 1897, G. Charpentier et E. Fasquelle, 1898, p. 59)
    • J’ai connu Verlaine élégant. Même aux soirées de la Plume, j’ai vu le Poète s’imposer, un temps, la correction suprême d’un faux col anglais et d’un haut de forme, retrouvé derrière un meuble lors d’un déménagement. Il brandissait ce haut de forme avec fierté. Il dut y renoncer à cause de l’hostilité d’un poil toujours rebroussé, contrariant par trop l’esthétique. — (Ernest Raynaud, La Mêlée symboliste : portraits et souvenirs. I. 1870-1890, La Renaissance du livre, 1920, p. 144-145)
    • C'était un très vieux magicien
      Qui sortait de son haut-de-forme
      Des vis, des lits à baldaquin,
      Des clefs de douze, des uniformes […].
      — (François Morel, Lapins !, 2008)

Variantes orthographiques[modifier]

Hyponymes[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]