haut la main

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Au XVe siècle naît l’expression « haute à la main ». À l’époque, une personne qualifiée haute à la main est très autoritaire. Sous l’Ancien régime, c’est-à-dire du XVIe au XVIIIe siècle, la main représente le pouvoir royal. Par exemple, lors des cérémonies, le roi porte un sceptre surmonté d’une main en ivoire avec trois doigts repliés : la main de justice. Peu à peu, des changements surviennent. La préposition « à » disparaît et le mot « haute » perd son ‹ e › final, à l’origine inhérent au genre féminin du mot « main ». L’expression devient « haut la main ». Au XIXe siècle, l’expression « haut la main » fait référence au cavalier et à sa monture. Le cavalier écourte les rênes pour contrôler le cheval : le cavalier tient la main haute. Mener son cheval haut la main est synonyme d’avoir une emprise sur lui, un contrôle.
 Composé de haut et de main.

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

haut la main (h aspiré)\o la mɛ̃\ invariable

  1. (Manège) En tenant la main des rênes haute, pour soutenir le cheval, pour l’empêcher de buter, de tomber, ou pour lui donner la facilité de lever le devant, de faire des courbettes.
    • Mener un cheval haut la main.
  2. (Figuré) (Familier) Avec autorité.
  3. (Figuré) En surmontant tous les obstacles, avec facilité, avec promptitude.
    • Vous les féliciterez de ma part. Bravo à Frey et à ce marchand de pastis de Marseille, Pasqua je crois. Nous allons gagner les élections, et haut la main, je vous en fiche mon billet. — (Dominique Jamet, Un traître, éditions Flammarion, 2008, chap. 26)
    • Mais après avoir remporté haut la main le chalenge des glisseurs RGP, te voilà championne WRC de rallye. — (Claude Quelennec, Ada et le nouveau monde, Éditions Le Manuscrit, 2010, page 290)
    • Cette année, ce cadre a même passé haut la main le test de la pandémie. « Il fallait poser les bons gestes rapidement », dit celui qui a planifié selon le scénario du pire, lequel ne s’est pas concrétisé. — (Karine Gagnon, « Le testament de Labeaume », Le journal de Québec, 24 novembre 2020)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]