hautain

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De haut et du suffixe -ain.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin hautain
(h aspiré)/o.tɛ̃/
hautains
(h aspiré)/o.tɛ̃/
Féminin hautaine
(h aspiré)/o.tɛn/
hautaines
(h aspiré)/o.tɛn/

hautain (h aspiré)/o.tɛ̃/

  1. Qui affecte la fierté et le dédain pour mieux marquer la distance entre soi et les autres.
    • Juif, continua le hautain vieillard, écoute-moi : il ne sied pas à notre dignité d’avoir avec toi un long entretien […] (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Giselle, petite-fille du roi Charles IX, garda l'attitude pétrifiée des hautaines princesses de jadis. (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » #31, 1907)
    • Après les premiers refus, il avait souri, hautain et méprisant  ; mais à présent qu’il soupçonnait l’entente secrète et flairait la conspiration, il ne décolérait plus. (Louis Pergaud, Un petit logement, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)

Quasi-synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
hautain hautains
(h aspiré)/o.tɛ̃/

hautain (h aspiré)/o.tɛ̃/ masculin

  1. Bois vivant ou mort, mais beaucoup plus grand que l’échalas, et destiné à supporter la vigne dans certains pays.
    • Vigne sur hautain.
  2. (Par métonymie) Cep de vigne cultivé en hauteur.
  3. (Par métonymie) Champ qui en est planté.

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]