herboriser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIIe siècle) Composé de herboriste par substitution de suffixe avec -iser. Faisait arboriser chez Rabelais.

Verbe [modifier le wikicode]

herboriser \ɛʁ.bɔ.ʁi.ze\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Récolter des herbes, des plantes, dans la nature, soit pour apprendre à les connaître ou pour en former des collections, soit pour les employer aux usages qu’elles ont en médecine.
    • Il donna sa démission, et, moitié chassant, moitié herborisant, il remonta vers le nord de la péninsule indienne et la traversa de Calcutta à Surate. Une simple promenade d'amateur. — (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, chapitre 1, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863, page 5)
    • Le docteur qui poursuivait avec une ardeur toujours plus grande la recherche de sa plante fantastique et partait résolument chaque matin pour herboriser. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Vous connaissez ma passion pour l’histoire naturelle. Il ne se passe pas de semaine que je n’herborise, dans la campagne, autour de la ville. — (Octave Mirbeau, La Chambre close, Ernest Flammarion, Paris, 1920)
    • Les premières indications floristiques se trouvent dans le Botanicon parisiense de Sébastien Vaillant. Vexinois de naissance, il avait herborisé aux environs de Vigny, sa ville natale, et de Triel. — (Pierre Allorge, Les Associations végétales du Vexin français, thèse de doctorat, 24 novembre 1922, p.7)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]