hernia

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : hèrnia

Ancien occitan[modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin hernia.

Nom commun [modifier le wikicode]

hernia féminin

  1. (Médecine) Hernie.

Références[modifier le wikicode]

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin hernia.

Nom commun [modifier le wikicode]

hernia

  1. Hernie.

Dérivés[modifier le wikicode]

Espagnol[modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin hernia.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
hernia
[ˈeɾnja]
hernias
[ˈeɾnjas]

hernia [ˈeɾnja] féminin

  1. (Médecine) Hernie.

Latin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Apparenté à haru-spex (« devin qui examine les entrailles »), hira (« intestin grêle »), hilla (« intestins »).
De l’indo-européen commun *g'her- [1] (« entrailles »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif herniă herniae
Vocatif herniă herniae
Accusatif herniăm herniās
Génitif herniae herniārŭm
Datif herniae herniīs
Ablatif herniā herniīs

hernia féminin

  1. Hernie.

Références[modifier le wikicode]

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin hernia.

Nom commun [modifier le wikicode]

hernia

  1. Hernie.

Synonymes[modifier le wikicode]

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 98,7 % des Flamands,
  • 98,6 % des Néerlandais.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]