hiératique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin hieraticus issu du grec ancien ἱερατικός, lui-même dérivé de ἱερός, hierós (« sacré »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
hiératique hiératiques
(h aspiré)\je.ʁa.tik\

hiératique (h aspiré)\je.ʁa.tik\ masculin et féminin identiques

  1. En rapport avec les choses sacrées, notamment les religions ou la liturgie.
    • À Sparte, le vol était pratiqué et honoré : c’était une institution hiératique, un complément indispensable à l’éducation de tout Lacédémonien sérieux. — (Auguste de Villiers de L’Isle-Adam, Les Demoiselles de Bienfilâtre, dans les Contes cruels, Calmann Lévy, 1893, p. 2)
    • Il y avait quelque chose de troublant dans cette multitude d’yeux de verre et de porcelaine qui la regardaient sans baisser les paupières, avec la sagesse hiératique que seul possède le temps, […] — (Arturo Pérez-Reverte, Le Tableau du maître flamand, page 211, 1990, traduit par Jean-Pierre Quijano, 1993, J.-C. Lattès)
  2. (En particulier) Qualifie une attitude, des gestes conformes à un rite ancien, établi, fixe ; ou un style imposé par une tradition sacrée.
    • Louis XVIII […] avait appris et retenu cette leçon : ce qui bouge trop meurt vite, et s’était enfermé dans l’étiquette, les usages râpés et les habitudes hiératiques d’antan. — (François Mitterrand, Le Coup d’État permanent, 1965)
    • L’enterrement d’Anne avait été entouré d’un rite un peu pompeux, presque oriental : avec les prêtres aux gestes hiératiques dans leurs chasubles noires et argent, les longues files d’enfants de chœur, l’encensement du catafalque, l’évêque de Saint-Claude officiant avec la mitre et la crosse. — (Pierre de Menthon, Une famille franc-comtoise : Richardot, Choisey, Menthon, 1984)
  3. (Par extension) Qualifie les formes d’art qui expriment ces attitudes et ces gestes.
  4. (En particulier) (Antiquité) Qualifie certains caractères égyptiens, d’une écriture dont on pense que les prêtres seuls s’étaient réservé l’intelligence, par opposition aux caractères démotiques, qui étaient ceux que le peuple pouvait lire et comprendre.
  5. Qui est raide, figé dans sa majesté ou sa solennité.
    • [...] il avait rencontré un Malien hiératique et méfiant, il avait fallu lui faire toute une danse du ventre pour qu'il accepte de parler et dire que non, il n'avait croisé personne qui ressemble à Subutex [...] — (Virginie Despentes Vernon Subutex 2, Grasset, 2015)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Muntzenheim) : écouter « hiératique »

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]