hio

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : HIO

Latin[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De l’indo-européen commun *ĝhē- [1] (« bailler, être ouvert ») dont sont issus le grec ancien χά-σκω, kháskô (« bayer, béer ») qui, pour la forme, correspond à hia-sco, le tchèque zeje, zet (« béer »).

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

hiō, infinitif : hiāre, parfait : hiāvī (sans passif) /ˈhi.oː/ transitif et intransitif (conjugaison)

  1. Ouvrir grand (la bouche, la porte), bâiller.
    • huic homini si cujus domus patet, utrum ea patere an hiare ac poscere aliquid videtur? Cicéron : <si la maison de quelqu'un ouvre...> = si quelqu'un ouvre sa maison à cet homme, cette maison semble-t-elle simplement s'ouvrir ou s'entrouvrir pour réclamer quelque chose?
  2. Vomir.
    • ex ore cruores hiare, Valence : vomir des flots de sang.

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

  • hians (qui la bouche ouverte ;ouvert, entrouvert, fendu)
  • hiantĭa (action d'ouvrir la bouche)
  • hiascō (se fendre)
  • hiātĭo (ouverture béante)
  • hiātus (ouverture, bouche béante, hiatus, emphase)

Références[modifier | modifier le wikicode]