hiraezh

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du moyen breton hiraez (« longuesse ») [1], de hir (« long »).
À comparer avec le gallois hiraeth, le cornique hyreth et le gaélique irlandais síreacht (sens proches).

Nom commun [modifier le wikicode]

hiraezh \hiˈrɛːs\ féminin

  1. Impatience, hâte.
    • Nag hiraezh en doa ar paour kaezh Pecherel da welout o splanniñ goulou-deiz an eizhvet deiz ! — (Bleu Benal, Pecherel an Evnetaour, in Arvor, niv. 88, 13 Gwengolo 1942, p. 4)
      Comme le pauvre Pecherel avait hâte de voir l’aube du huitième jour resplendir !
  2. Nostalgie.
    • Sellout a reas hi ouzh an heol a glouare he zal morlivet, hag e voe darbet d’ur mouscʼhoarzh skediñ en he daoulagad glas ha leun a hiraezh. — (Jakez Riou, Geotenn ar Wercʼhez, Éditions Al Liamm, 1957, p. 68)
      Elle regarda le soleil qui attiédissait son front pâle, et un sourire faillit illuminer ses yeux bleus et pleins de nostalgie.
    • Morse n’on bet eno abaoe, klasket em boa zoken ankounacʼhaat ar mare-se gant aon da dapout hiraezh an tremened. — (Jef Gedez, Huñvreoù Pêr Mortolod, An Alarcʼh Embannadurioù, 2005, p. 108)
      Je n’y suis jamais retourné, j’avais même essayé d’oublier cette période de peur d’attraper la nostalgie du passé.
  3. Mélancholie provenant de l’attente, de l’absence, de l’éloignement.

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]