hirudo

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Espéranto[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin hirudo.

Nom commun [modifier le wikicode]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif hirudo
\hi.ˈru.do\
hirudoj
\hi.ˈru.doj\
Accusatif hirudon
\hi.ˈru.don\
hirudojn
\hi.ˈru.dojn\

hirudo \hi.ˈru.do\ mot-racine UV

  1. Sangsue (hermaphrodite).

Hyponymes[modifier le wikicode]

Individus :

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • hirudo sur l’encyclopédie Wikipédia (en espéranto) Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

Vocabulaire:

Latin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Selon Jean-Jacques Hofmann[1] : « Ce mot ressemble à *hiludo, du grec ἕλος, hélos (« marécage ») : « [animal] qui vit dans les marais ». Le mot grec pour la sangsue est βδέλλα, de βδάλλω (« sucer ») ». D’un radical *her-[2] ; voir hir (« main, ce qui agrippe »), peut-être le dérivé de haereo (« s’attacher, adhérer ») avec le suffixe -udo, littéralement « animal qui s’accroche ».

Nom commun [modifier le wikicode]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif hirudo hirudinēs
Vocatif hirudo hirudinēs
Accusatif hirudinem hirudinēs
Génitif hirudinis hirudinum
Datif hirudinī hirudinibus
Ablatif hirudinĕ hirudinibus

hirudo féminin

  1. Sangsue.
    • Magnam etiam perniciem saepe affert hirudo hausta cum aqua. Ea adhaerens faucibus sanguinem ducit et incremento suo transitum cibis praecludit. Si tam difficili loco est, ut manu trahi non possit, fistulam vel arundinem inserito, et ita calidum oleum infundito; nam eo contactum animal confestim decedit. Potest etiam per fistulam deusti cimicis nidor immitti; qui ubi superponitur igni, fumum emittit, et conceptum nidorem fistula usque ad hirundinem perfert; isque nidor depellit haerentem. Si tamen vel stomachum vel intestinum tenet, calido aceto per cornu infuso necatur. — (Columelle, De Re Rustica, VI, 18)
      Une sangsue avalée à l'abreuvoir peut être funeste. Elle s'attache dans l'intérieur de la gorge des bœufs, dont elle suce le sang, et, se gonflant ainsi, elle obstrue l'œsophage. Si elle est placée dans un endroit dont l'accès est trop difficile pour que l'on puisse la détacher avec la main, introduisez un chalumeau ou un roseau au moyen duquel vous ferez couler de l'huile chaude : la sangsue qui en sera touchée se détachera aussitôt. On peut aussi par le moyen du chalumeau faire parvenir l'odeur de la punaise brûlée : dès que, mise sur le feu, elle exhalera de la fumée, le tube en portera la vapeur jusqu'à la sangsue, et cette vapeur lui fera lâcher prise. Mais si elle s'est attachée à l'estomac ou à un intestin, ou la fait périr en faisant avaler au bœuf du vinaigre chaud, au moyen d'une corne.
    • ego me convortam in hirudinem atque exsugebo sanguinem — (Plaute. Ep. 2, 2, 4)
    • (Figuré) hirudo aerarii — (Cicéron)
      sangsue du trésor public.

Synonymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Article « hirudo » in Lexicon universale.
  2. « hirudo », dans Charlton T. Lewis et Charles ShortA Latin Dictionary, Clarendon Press, Oxford, 1879 → consulter cet ouvrage