homilétique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin homileticus (« d’homélie »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
homilétique homilétiques
\Prononciation ?\

homilétique \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. Qui concerne l’homélie, la prédication.
    • L'élément homilétique, d'édification ou d'enseignement, par la prédication de la Parole divine, qui est loin d'être inexistant chez les Catholiques et qui est le centre du culte protestant est réduit chez eux [les musulmans], en théorie et en pratique, à presque rien — (Georges Henri Bousquet, Les Grandes Pratiques rituelles de l'islam, PUF, 1949, p. 120)

Variantes[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
homilétique homilétiques
\Prononciation ?\

homilétique féminin

  1. (Religion) Partie de la rhétorique ou théories méthodiques qui traitent de l'éloquence dans le domaine religieux, de la prédication, de l'appréciation.
    • Cet ouvrage n'est pas un simple cours d’homilétique appliquée. C'est bien comme son titre l'indique une histoire de la prédication parmi les réformés de France au dix septième siècle. C'est en même temps une histoire des prédicateurs. — (Alexandre Rodolphe Vinet, Histoire de la prédication parmi les réformés de France au dix-septième siècle, Paris : chez les éditeurs, 1860, p.VI)
    • Les premiers écrivains originaux apparurent dans le Midi. Ils s'adonnaient plus particulièrement à l'homilétique et à l'exégèse biblique. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]