hommage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : hommagé

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De homme, avec le suffixe -age.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
hommage hommages
\ɔ.maʒ\

hommage \ɔ.maʒ\ masculin

  1. (Jurisprudence féodale) Devoir que le vassal était tenu de rendre au seigneur dont son fief relevait.
    • Il est vrai qu’il m’a éloigné de sa présence et qu’il a refusé mon hommage ; par conséquent, je ne lui dois ni amitié ni allégeance ; …. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. (Figuré) Marque de soumission, de respect.
    • Ce n’est pas que le premier regard d’Ivanhoé eût exprimé plus que cet hommage général que la jeunesse rend toujours à la beauté ; …. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  3. (Spécialement) (Souvent au pluriel) Témoignage de respectueux dévouement.
    • Trouvez ici, mademoiselle, les hommages que nous devons à toutes les femmes, même à celles qui sont inconnues et masquées. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Tu vois, frère, que j’ai autour de moi quelques hommes irrités ; tu ferais bien d’aller vers notre mère, de lui porter mes hommages affectueux, …. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Insensible aux hommages, la jeune fille regardait avec une espèce d'anxiété le château des Tuileries, …. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
  4. (Par extension) Don respectueux, offrande.
    • Faire hommage à quelqu’un d’une chose. - Je lui ai fait hommage de mon livre. - Daignez agréer ceci comme un hommage de ma reconnaissance.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France  : écouter « hommage [ɔ.maʒ] »

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]

Voir aussi[modifier]

Explication de Bernard Cerquiglini en images