honnêtement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Dérivé de honnête, avec le suffixe -ment.

Adverbe [modifier]

honnêtement \ɔ.nɛt.mɑ̃\

  1. Avec les bienséances qu’exige la société.
    • Il lui a parlé fort honnêtement. Il l’a reçu le plus honnêtement du monde.
    • Je veux vivre honnêtement avec tous ces messieurs quand j'en rencontrerai, sans jamais disputer avec eux. — (Voltaire, Principe d’action, Diatribe.)
  2. D’une manière honnête, honorable.
    • Vivre, se conduire honnêtement.
    • Si je pouvais honnêtement abandonner ce qui me revient en Angoumois. — (Jean-Louis Guez de Balzac, Liv. VI, lett. 2.)
    • Ils [les Perses] traitaient honnêtement les rois vaincus. — (Jacques-Bénigne Bossuet, Historique III, 5.)
    • Et cette pension, madame, est-elle forte ? - Je n'en vivrais, monsieur, que trop honnêtement. — (Jean Racine, Plaid. I, 7.)
  3. En honnête homme, au sens du XVIIe siècle.
    • C'est [la Fontaine] un homme unique dans les excellents morceaux qu’il nous a laissés : ils sont en grand nombre, ils sont dans la bouche de tous ceux qui ont été élevés honnêtement. — (Voltaire, Dict. phil. Fabl.)
  4. Suffisamment ; passablement.
    • Cette chambre était alors, Dieu merci, honnêtement remplie de monde. — (Antoine Hamilton, Gramm. 8.)
    • On a rejoué Zaïre, il y avait honnêtement du monde. — (Voltaire, Lett. en vers et en prose, 22.)
  5. (Familier) En toute bonne foi ; pour être honnête.
    • Chacun de nous put acquérir pour une modique somme une K7 contant le reportage et vingt minutes de rush qu'il eut la gentillesse de rendre intelligentes, ce qui dut lui donner beaucoup de mal, car, honnêtement, nos déplacements rugbystiques n'ont jamais vraiment brillé ni par leur originalité, ni par la pertinence de nos pensées. — (Patrice Obert, Ovalie, une vie de rugby et d'amitié: Un très beau récit de vie, Publishroom, 2016)
  6. Ironiquement.
    • Ils sont fort honnêtement crottés.
    • Quand on a dit à Machiavel honnêtement d’injures, on pourrait s’en tenir aux raisons. — (Voltaire, Lett. Prusse, 106.)
    • Vous me tiendrez lieu, vous et votre aimable société, de toute une nation honnêtement ingrate. — (Voltaire, Lett. d’Argental, 11 juill. 1752.)
    • Vous êtes comme un autre emporté, violent, Et vous vous fâchez même assez honnêtement. — (Jean-Baptiste Louis Gresset, le Méchant, I, 2.)

Synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]