hostensoir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Erreur*[modifier le wikicode]

hostensoir

  1. Erreur d’orthographe fréquente du mot ostensoir.
    • Subitement une voix intérieure m'a fait comprendre que par la communion je portais Jésus en moi et que j'étais un hostensoir (sic) vivant. — (Journal de psychologie normale et pathologique, vol. 22, sous la direction de Pierre Janet & Georges Dumas, Presses universitaires de France, 1925, page 415)
    • Le 6 novembre 1743 on a volé chez les R.P. Augustins à Voiron un ciboire et un patène et l’hostensoir avec la sainte hostie. Le lendemain jeudi on a arrêté les voleurs devant ladite église, c'était le batard de Claude Fenestrier ainsi que le fils d'Antoine Pillet cierger audit Voiron. Le 18 mars 1744 mercredi le batard Fenestrier a été exécuté à Voiron à quatre heures de l'après midi devant l'église des Augustins ou il avait volé les vases sacrés de ladite église. — (Louis Cortès, Voiron à travers les âges: ou, La vie voironnaise des origines à nos jours, Le Grand-Lemps (Isère) : chez l'auteur & Grenoble : Imprimerie Allier, 1963)
    • malheureux petits soleils de cuivre
      hostensoirs
      comme ils sont ridicules et blêmes
      — (Jacques Prévert, « Lumières d'homme », dans le recueil Soleil de nuit, Paris : éditions Gallimard, 1980)

Notes[modifier le wikicode]

L'ajout du h vient d'une confusion d'étymologie avec le mot hostie.