houblon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1407) houbelon ; avec une sonorisation du \p\ en \b\ inexpliquée, du néerlandais hop suffixé en -elon. L’ancien français avait hoppe (« bière houblonnée ») en usage dans les parlers du Nord et en wallon ; d’où houppe en moyen français ; il a supplanté l’ancien judéo-français homlon (« houblon ») qui survit encore dans les toponymes des départements de l'Aisne et de la Somme ; de l’ancien bas francique *humilo de même sens → voir humle en suédois et norvégien, le latin médiéval en a tiré humulus (« houblon » 822). Le mot d'origine franque a été évincé par son concurrent néerlandais, ce dernier correspondant à une amélioration de la technique de la brasserie dans les Pays-Bas et en Flandre.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
houblon houblons
(h aspiré)\hu.blɔ̃\
Le houblon.

houblon (h aspiré)\u.blɔ̃\ masculin

  1. Plante grimpante de la famille des Urticaceae, dont l'inflorescence femelle est employé dans la fabrication de la bière.
    • C'est avec l'orge et le houblon, lui dit Belzébuth, qu’à l’exemple de ces hommes tu fabriqueras le vin flamand, autrement dit la bière. […]. La fleur du houblon donnera la saveur et le parfum au vin d’orge. (Charles Deulin, Cambrinus)
    • M. Personne qui, […], a fait une étude très-approfondie du lupulin, conseille, pour extraire cette matière des cônes du houblon, défroisser les cônes entiers sur un tamis de crin. (Amédée Dechambre, Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales, p.193, 1879)
    • En vérité je vous le dis, s'il existe en ce coin reculé de France un seul brasseur qui substitue encore au houblon un ersatz chimique, c'est bien grand malfaiteur, car l'Alsace, à elle seule, regorge en ce moment de houblon au point de ne savoir qu'en faire. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Aptères ou ailés sont combattus par pulvérisations de Dénéton, Méthyl, Méthonyl à base de Parathion ou bien Diméfox appliqué au pied du houblon contre la pyrale du maïs. (Guy Gilly, Les plantes aromatiques et les huiles essentielles à Grasse, p.369, L'Harmattan, 2005)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]