houblon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1407) houbelon ; avec une sonorisation du /p/ en /b/ inexpliquée, du néerlandais hop suffixé en -elon. L’ancien français avait hoppe (« bière houblonnée ») en usage dans les parlers du Nord et en wallon ; d’où houppe en moyen français ; il a supplanté l’ancien judéo-français homlon (« houblon ») qui survit encore dans les toponymes des départements de l'Aisne et de la Somme ; de l’ancien bas francique *humilo de même sens → voir humle en suédois et norvégien, le latin médiéval en a tiré humulus (« houblon » 822). Le mot d'origine franque a été évincé par son concurrent néerlandais, ce dernier correspondant à une amélioration de la technique de la brasserie dans les Pays-Bas et en Flandre.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
houblon houblons
(h aspiré)/hu.blɔ̃/
Le houblon.

houblon (h aspiré)/u.blɔ̃/ masculin

  1. Plante grimpante de la famille des Urticaceae, dont l'inflorescence femelle est employé dans la fabrication de la bière.
    • C'est avec l'orge et le houblon, lui dit Belzébuth, qu’à l’exemple de ces hommes tu fabriqueras le vin flamand, autrement dit la bière. […]. La fleur du houblon donnera la saveur et le parfum au vin d’orge. (Charles Deulin, Cambrinus)
    • M. Personne qui, […], a fait une étude très-approfondie du lupulin, conseille, pour extraire cette matière des cônes du houblon, défroisser les cônes entiers sur un tamis de crin. (Amédée Dechambre, Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales, p.193, 1879)
    • En vérité je vous le dis, s'il existe en ce coin reculé de France un seul brasseur qui substitue encore au houblon un ersatz chimique, c'est bien grand malfaiteur, car l'Alsace, à elle seule, regorge en ce moment de houblon au point de ne savoir qu'en faire. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)
    • Aptères ou ailés sont combattus par pulvérisations de Dénéton, Méthyl, Méthonyl à base de Parathion ou bien Diméfox appliqué au pied du houblon contre la pyrale du maïs. (Guy Gilly, Les plantes aromatiques et les huiles essentielles à Grasse, p.369, L'Harmattan, 2005)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]